Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Tata-Georgette

La nuit qu'on suppose

9 Avril 2014 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Films textiles

« Le monde de l'aveugle n'est pas la nuit qu'on suppose» (Jorge Luis Borges).
C'est le titre retenu par Benjamin d'Aoust pour son film consacré à ceux qui sont devenus aveugles à différents stades de leur vie. Au-delà du handicap, ces personnes «non-voyantes» nous guiderons dans leur perception du monde. Comment vivre dans un monde où le sens dominant est la vue ? Par exemple, entendre des aveugles employer les verbes liés à la vision : «j'ai regardé tel film», «je vois ce que tu veux dire», «j'ai aperçu Untel hier», etc.

Quel lien y-a-t-il entre la vision et nos autres sens, comment «voit-on» le monde des autres ? être aveugle, est-ce seulement ne pas voir, est-ce vivre dans une nuit sans fond que l'on imagine tous, un peu comme s'il y avait eu une panne d'électricité et qu'on ne trouve pas de bougie ?

Ce film sera projeté à l'ABC le mercredi 16 avril, à 21h et sera suivi d'un débat avec le réalisateur et deux des participants au film (récompensé par le Prix Magritte 2014 qui récompense d'excellents documentaires).

Pourquoi ce billet dans ce blog ? tout d'abord par amitié envers une des protagonistes du film. Ensuite parce que c'est très impressionnant de voir une personne aveugle tricoter, coudre, choisir un vêtement dans une boutique de mode. Car on peut être aveugle et habile de ses dix doigts, élégante, coquette, voire fashionista-victime.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article