Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Tata-Georgette

Consigne à vêtements

9 Juillet 2014 , Rédigé par Tata Georgette

C'est bien beau de faire les soldes, mais comme nos armoires ne sont pas élastiques, il faut bien se débarrasser d'une manière ou d'une autre de ce qui est usé, ou démodé, ou tout simplement de ce que l'on n'a plus envie de porter.

C'est là que commence la seconde vie des vêtements.

On peut les garder pour un usage «différent», pour bricoler ou jardiner, par exemple, ou pour faire un déguisement pour les enfants. Si ces vêtements sont particulièrement usés, on peut aussi les transformer en chiffons. Mais bon, le jardin ne fait pas des hectares, les enfants ne passent pas leur vie à se déguiser, et les chiffons... pour faire le ménage ? si vous insistez.

On peut aussi les faire sortir radicalement du circuit domestique :
- poubelle - où on les jette assez souvent avec n'importe quoi,
- don ou échange avec la famille, avec les amis - c'est assez courant pour les vêtements des petits enfants,
- vide-grenier - ah! le doux bonheur de cuire au soleil sous un parasol trop petit !
- sites spécialisés dans la vente entre particuliers - comme Le Bon Coin - et de potentiels acheteurs qui s'acharnent à poser mille questions,
- boutiques de seconde main - particulièrement nombreuses et bien approvisionnées à Toulouse,
- boutiques «vintage» - qui se différencient des précédentes par le fait qu'elles proposent des vêtements du temps des vertes années de Tata Georgette,
- associations d'insertion, œuvres caritatives - comme Emmaüs,
bref tout un circuit de l'occasion particulièrement actif, même si les Français ne recyclent que 2,3 kilos de vêtements par personne, soit quatre fois moins que les voisins allemands.

Évelyne Chaballier, de l'IFM (Institut français de la mode) suggère la création de sortes de consignes à vêtements dans les magasins de mode. Idée à suivre... En plus des solutions énumérées plus haut, des points de collecte de textiles usagés sont disponibles à Toulouse. Suffit de faire comme pour le verre.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article