Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Tata-Georgette

De si modestes blogueuses

30 Janvier 2018 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Ça n'a rien à voir quoique..., #Sur la toile, #Billet du jour

Comme toute blogueuse, j'explore régulièrement la blogosphère pour voir ce que font les autres blogueuses des loisirs textiles, en plus des blogs que je lis très régulièrement.

À chaque fois, je suis agacée par l'extrême modestie de très nombreuses blogueuses qui emploient toutes sortes de diminutifs pour nommer leur blog et pour décrire leur activité - en particulier avec la terminaison «ette» qui vise à réduire la dimension de la chose décrite et à la ramener à son seul aspect affectif. Ce sont des «simplette» par ici, des «gribouillette» par là, ou encore des «bricolette» et des «bricolette» et des «bilitounette»,  des «mamounette» et toutes sortes de «xxxxxxx-ette». La liste en est fort longue et ne saurait tenir dans un seul billet de blog.  On note aussi l'emploi de termes suggérant une insignifiance, une auto-dévaluation de leur activité  : «bricole», «broutille». Alors que pour la plupart ces blogs témoignent de la réelle compétence de leur autrice, ou tout du moins de leur volonté d'apprendre, de progresser, de partager.

Un autre mot exagérément présent est l'adjectif «petit» - petit atelier - petit plaisir - petit bout - petit doigt - petite folie - petite fantaisie - petit bonheur, etc là aussi la liste en est fort longue ; même si certaines osent «petite création» : attention, le mot «création» est déjà le début d'un égo surdimensionné pour des petites femmes !...

Je ne prétends pas avoir fait le tour de la blogosphère* mais c'est une constante, pas seulement dans la blogosphère d'ailleurs, cette auto-dévalorisation des femmes à propos de ce qu'elles font.  Il est impossible de recenser tous ces blogs ainsi réduits à une nano-dimension de par leur seule dénomination alors que certains ont une très bonne audience parfaitement justifiée.

Pourquoi tant de modestie, tant d'auto-limitation, d'auto-restriction, chères amies blogueuses, pour parler de si beaux loisirs que nous sommes si nombreuses à pratiquer, à propos desquels nous échangeons beaucoup, même si nous ne faisons jamais la une de l'actualité. Pourquoi ne pas tenir tranquillement et fièrement la place qui vous revient, avec un vocabulaire de femme adulte au lieu de tous ces termes infantilisants, voire péjoratifs, abaissants.

Sans tomber dans l'excès inverse d'un certain nombre de blogs consacrés aux loisirs «masculins» qui donnent quasiment à croire que leur auteur a inventé le moteur à explosion, le fil à couper le beurre et résolu la quadrature du cercle, donc sans se dévoyer dans une vantardise excessive et déplacée, ni dans une forfanterie outrecuidante, pourquoi ainsi déprécier vos loisirs textiles, chères amies blogueuses ? Certes, nous n'avons pas inventé le moteur (de machine à coudre), le fil à couper le beurre ni résolu la quadrature du cercle, mais les mots disent beaucoup. Ils disent en particulier la place que nous nous donnons et que nous donnons à ce que nous faisons, y compris lorsqu'il s'agit de notre loisir préféré. Et Georgette dans tout ça ? Bon, d'accord... mais c'est tout de  même un vrai prénom.

Vos prochains rendez-vous sur l’agenda...

 

* Pour cet article, je n'ai cité que des blogs publiés sur Overblog mais cela se vérifie dans toute la blogosphère.

 

P.s.  Voici le commentaire de  :  Katell (site30/01/2018 à 17:32

«Que de vérités dites ici !
Si on veut que nos ouvrages soient mieux considérés, il faut y croire soi-même !
C'est une auto-dépréciation française (peut-être européenne, je ne sais pas), mais les noms de blogs américains sur le patchwork jouent plutôt sur le registre de l'humour, du jeu de mots, du souvenir d'enfance et elles ne travaillent pas forcément mieux qu'une mamounette et ses petites bricoles !
»
Et pour un blog réussi, ne surtout pas oublier la photo d'une chatte en plein travail ?

Et pour un blog réussi, ne surtout pas oublier la photo d'une chatte en plein travail ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Katell 30/01/2018 17:32

Que de vérités dites ici !
Si on veut que nos ouvrages soient mieux considérés, il faut y croire soi-même !
C'est une auto-dépréciation française (peut-être européenne, je ne sais pas), mais les noms de blogs américains sur le patchwork jouent plutôt sur le registre de l'humour, du jeu de mots, du souvenir d'enfance et elles ne travaillent pas forcément mieux qu'une Mamounette et ses petites bricoles !