Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Tata-Georgette

Retrouvailles

9 Juin 2020 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Billet du jour, #Explorations textiles

Nos beaux musées textiles rouvrent leurs portes dans des conditions inédites qui peuvent dérouter et effrayer. Il faut dans certains cas réserver son créneau horaire,  dans tous les cas bien suivre le parcours de visite (c'est un peu ennuyeux quand on aime revenir sur ses pas pour une comparaison, une vérification). Il y a des écrans de plexiglas un peu partout pour limiter les contaminations entre public et personnel (on se croirait revenu au temps des vertes années de Tata Georgette, avec des hygiaphones dans tous les services publics). Les vestiaires sont fermés, mais en saison estivale, c'est un inconvénient mineur. Et puis il faut se désinfecter... en entrant, se désinfecter en changeant de zone, etc... de plus, dans les musées équipés ordinairement de cannes sièges, d'audiophones, le prêt de ces accessoires de visite est suspendu jusqu'à nouvel ordre.

Mais, la bonne nouvelle, c'est que, d'une part, le nombre de visiteurs est limité - en fonction de la taille du musée - et que d'autre part seul le public individuel est accueilli, mais pas les flux déversés par les autocaristes, par les établissements scolaires. Soyons un peu égoïstes !  il faut avouer que c'est très agréable de visiter musées et expositions dans ces conditions de calme.

Donc, c'est le moment de retrouver nos beaux musées textiles. Comme par exemple le Musée de la Mode à Albi qui fonctionne en horaires un peu restreints, de 15h à 17h30, du mardi au dimanche, et qui attend avec impatience de pouvoir proposer à nouveau des visites commentées - à partir du 22 juin peut-être ??? en tout cas avec la très belle exposition «Broderie» qui continue.

Ou le Musée départemental du textile à Labastide-Rouairoux qui jusqu'au début juillet propose de visiter gratuitement, pour compenser les désagréments évoqués plus haut. L'exposition "Collection 100% laine" qui présente une bonne partie de la collection de M. Lescure, collectionneur passionné, est prolongée en 2020.

Et pour finir ce billet, le Musée du textile et du peigne de Lavelanet a rouvert ses portes avec une belle exposition consacrée à l'histoire de la tonte des origines à nos jours à travers le monde. Rien que ça ! Pour le moment, les groupes y sont limités à une jauge de dix personnes... il est vivement conseillé à ces petits groupes de réserver. Et les visiteurs individuels sont bienvenus. Beaucoup de machines de l'exposition permanente sont en état de marche, y compris une nouvelle venue au musée : une machine à tricoter circulaire des années 1950.

Comme le weekend prochain sera probablement pluvieux (dixit la météo), voilà de bons endroits où se tenir au sec.

Vos prochains rendez-vous textiles à Toulouse
et dans ses environs...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article