Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Tata-Georgette

Un truc de geek

30 Juin 2014 , Rédigé par Tata Georgette

Voici un de mes collègues : couturier et creusois et pédagogue et barbu que je suis heureuse de vous présenter et qui nous apprend que la machine à coudre est un truc de geek. On peut être barbu dans la Creuse et coudre un sac de geek avec Josette. Et avec un vocabulaire ! bouchez-vous les oreilles bonnes gens. Sinon, j'aime bien cette façon décomplexée d'aborder la couture. Voici donc le tutoriel du geek.

Lire la suite

Lavoir écologique

26 Juin 2014 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Le nez en l'air

En 2022, le perchloroéthylène, solvant nocif pour l'environnement et cancérigène, mais encore largement employé dans les pressing pour le nettoyage à sec sera totalement interdit en France. Peu à peu, les pressings adaptent leurs machines et leurs processus et bientôt aura disparu cette odeur insistante, entêtante, légèrement piquante du bon vieux perchlo. D'ailleurs, il est vivement conseillé d'aérer les vêtements qui sortent d'un nettoyage à sec.

Depuis un an, un pressing propose une formule sans perchloroéthylène et avec une maitrise des consommations en eau et donc le linge sent bon en sortant du nettoyage. On y trouve même un service de teinture naturelle au pigment de pastel pour voir la vie en bleu. Très utile pour teindre de grandes pièces comme des draps, des nappes, des rideaux. Sinon on y trouve tous les services ordinaires des pressings, avec des formules d'abonnement, du repassage, des chemises sur cintre ou pliées.

Pour en savoir plus : Lavoir
3, esplanade Compans Caffarelli - à côté de la sortie du métro
- tel 05 61 21 67 51

Lire la suite

Beauvais, 350 ans d'une manufacture

22 Juin 2014 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Lectures textiles

Beauvais, 350 ans d'une manufacture

Avec un sommaire très riche (ci-dessous), et pour finir un Glossaire, ce qui n'est pas un luxe pour aborder un domaine textile aussi spécialisé.

1664-2014. La manufacture de Beauvais à l’épreuve des siècles

Jeux d’enfants une tenture du XVIIe s.

Le règne du végétal et de l’animal

S’asseoir sur du «Beauvais» la production de garniture de siège

La jeunesse, de plaisirs en amours

L’âge viril Beauvais et la guerre

Beauvais aujourd’hui, entre tradition et réinvention

Technique et excellence. Les lissiers de Beauvais

Un créateur au service de Beauvais : Jean-Baptiste Oudry (1686-1755)

Un créateur au service de Beauvais : François Casanova (1727-1805)

Un créateur au service de Beauvais : Jean-Démosthène Dugourc (1749-1825)

Un créateur au service de Beauvais : Pierre-Adrien Chabal-Dussurgey (1819-1902)

Un créateur au service de Beauvais : Raoul Dufy (1877-1953)

Deux créateurs au service de Beauvais : Anne et Patrick Poirier (nés en 1941 et 1942)

Deux créateurs au service de Beauvais. Monique Frydman (née en 1943) et Frédéric Ruyant (né en 1961)

2000-2014. Beauvais et les créateurs d’aujourd’hui

Lire la suite

Fruits rouges

20 Juin 2014 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Lectures textiles

Aïe ! une framboise écrasée sur le chemise. C'est une tâche.
Ouille ! de la sauce tomate sur la nappe. C'est encore une tâche.

On pourrait continuer avec beaucoup de nos fruits ou légumes, en particulier ceux qui sont rouges. Par exemple la betterave rouge qui donne un bleu violacé dès qu'elle est mise au contact du vinaigre.

Mais un monde sépare la tâche accidentelle de la teinture. D'autant que le plus souvent, ces végétaux rouges ne produisent que des tâches, pas de la teinture, en tout cas pas par contact direct. La couleur produite est souvent fugitive, elle s'affadit vite au soleil. Juste assez tenace pour résister comme tâche.

Pour teindre vraiment, il y faudrait une grande quantité de végétal - vous, je ne sais pas, mais moi, je préfère me régaler avec les framboises du jardin, avec les myrtilles cueillies à flanc de montagne. Que sont devenues les essais de rouge de l'exposition «Rouge : de la cuve au corps...» au Musée Paul-Dupuy, visible jusqu'au 30 août. Ont-ils pâli, jauni, verdi, bleui ? Tout le panier du marché y était passé : betterave, rhubarbe, fraises, et les résultats étaient très variables, les végétaux les plus rouges ne produisant pas forcément un rouge très convaincant. En effet, de nombreux végétaux ne produisent pas un colorant semblable à leur couleur naturelle : c'est le cas du bleuet, du pissenlit, de la garance (note locale oblige !). Il faut donc ruser. Utiliser le bon mordant, le bon végétal sur la bonne fibre. Bref toute une chimie qui aboutit souvent au résultat que la couleur de la teinture obtenue est très différente de la couleur de la plante.

Pour en savoir plus sur la teinture végétale, le livre d'Élisabeth Dumont «Teindre avec les plantes tinctoriales» édité par Ulmer en 2010. Élisabeth Dumont est biochimiste, passionnée de botanique. Outre les aspects pratiques portant sur le choix des plantes et les processus à mettre en œuvre, cet ouvrage apporte de bonnes notions de chimie.

Ou encore une journée de stage avec l'AHPY (voir carnet d'adresses).

Fruits rouges
Fruits rouges
Lire la suite

La République habillée

18 Juin 2014 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles

Exposition à voir : Habiller le pouvoir : ors et symboles de la République de 1870 à 1936 du 21 juin au 2 novembre au Musée de Labastide-Rouairoux qui organise par ailleurs de nombreuses animations tout au long de l'été. On pourra par exemple s'initier à la broderie avec des fils d'or pour qui fait la grandeur des fastes républicains sur les drapeaux, les uniformes, les décorations.

Petit quizz : quels sont les galons de l'illustration de ce billet ? quel corps ? quels grades ?

Si on préfère l'exotisme, la technique du bogolan, originaire du Mali, est vivement conseillée, tout comme la technique du batik. Ces deux techniques de teinture font l'objet de journées de stage.

Sans compter que le premier dimanche de chaque mois, l'entrée et la visite guidée du musée sont gratuites.

La République habillée
Lire la suite

À noter dans votre agenda

17 Juin 2014 , Rédigé par Tata Georgette

Sept créatrices se regroupent pour organiser un vide-atelier dans le but de faire de la place pour les prochaines collections qu'elles nous concoctent. On y trouvera des tissus et de la mercerie à des prix très sympathiques.

Lieu : Chez Scaax - 9, rue du Languedoc - M° Carmes ou Parlement
Quand : le samedi 28 juin, de 10h à 18h.

Lire la suite

gros plan sur le sac

16 Juin 2014 Publié dans #Atelier

gros plan sur le sac

gros plan sur le sac crocheté

Lire la suite

sac crocheté avec du

16 Juin 2014 Publié dans #Atelier

sac crocheté avec du

sac crocheté avec du fil DMC et cousu

Lire la suite

Liberty

12 Juin 2014 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Couleurs, #Fibres à la folie

Tissu estival par excellence, le liberty, revient à la mode ces dernières années. Liberty, l'authentique, pas les imitations qui fleurissent sur diverses cotonnades de qualité aléatoire. Le vrai liberty est un tissu de coton fin, au tissage serré, avec un aspect légèrement glacé et imprimé de motifs à petites fleurs inspirées du mouvement artistique anglais «Arts and craft», à la fin du XIXe siècle.

On l'emploie surtout pour les vêtements d'enfants, la décoration, mais il revient dans la garde-robe féminine. Cacharel l'avait largement utilisé dans ses collections des années 60 et 70. Qui, à l'époque n'a pas eu son chemisier en liberty, sa robe d'été en liberty ?

En tout cas, c'est un tissu facile à travailler avec lequel on peut coudre des vêtements mais aussi toutes sortes d'objets, comme un coussin, une jolie trousse de toilette, un sac, des serviettes de table, etc. Seule précaution à prendre : faire attention au sens des motifs car si les fleurs sont densément réparties sur l'étoffe, elles ont souvent un sens haut/bas. Donc, attention au moment de la coupe. L'erreur ne serait pas trop grave sur une pochette. Sur une chemise ou une robe en revanche, pas terrible le résultat !

Mais le liberty se cache bien à Toulouse. On en trouve quelques rouleaux ici ou là : chez Petite fabrique toulousaine, Trio d'aiguilles, Bobines et fanfreluches, les Doigts d'or, Petit comptoir, c'est-à-dire dans les merceries et bien sûr dans les boutiques de patchwork. Mais bizarrement, ce n'est pas dans les magasins de tissus qu'on en trouve le plus... bizarre, non ?

Liberty
Lire la suite

À noter dans vos agendas

9 Juin 2014 , Rédigé par Tata Georgette

Un stage de broderie indienne organisé par Takla Makan se dérourela prochainement à la Petite fabrique toulousaine.

Où : 15, avenue du Cimetière - M° Jean-Jaurès ou Marengo
Quand : jeudi 12 juin de 15h à 17h et vendredi 13 juin de 16h30 à 18h30
Pour tout renseignement : 06 36 88 78 95

Lire la suite

Ariège cousue main

5 Juin 2014 , Rédigé par Tata Georgette

Une belle exposition de patchwork vous attend ce weekend en Ariège, aux Forges de Pyrène, à Montgaillard.

Le thème retenu cette année par France Patchwork est : sites, faune et flore d'Ariège. C'est une bien belle façon de faire découvrir les ressources départementales. Et si le cœur vous en dit, vous pouvez également visiter les Forges de Pyrène qui est un très intéressant musée technique régional.

Du 3 au 9 juin, de 10h à 18h. Entrée libre pour l'exposition de patch.

Lire la suite

Trio d'enfer

2 Juin 2014 , Rédigé par Tata Georgette

Trois associées ont récemment ouvert une nouvelle boutique-atelier à Saint-Cyprien, ce qui renforce ainsi le caractère très «couture» de ce quartier. Au choix, on peut y acheter leurs productions ou apprendre avec elles à coudre ou à tricoter.

Mlle en jupon réalise des vêtements pour enfants et vend un beau choix de tissus imprimés en coton. Laura Blanche crée des sacs et bijoux textiles. Mais, chose rare, en tout cas je ne connais pas d'équivalent à Toulouse, Kosyknit qui propose une belle collection de vêtements en maille, dispense aussi des cours de tricot à la machine. Serait-ce le come-back de ces machines que l'on ne trouve maintenant que dans les vide-greniers, seulement des machines d'occasion, pas toujours complètes, parfois endommagées.

Il parait qu'un constructeur (japonais ?) a ressorti ses plans des années 60-70, en les améliorant En effet, si la maille tricotée est mécanisée dans l'industrie depuis fort longtemps, la machine à tricoter à usage domestique, après quelques décennies de gloire entre les années 1950 et 1990, est tombée en désuétude. Bref, il s'agit d'un retour intéressant. En tout cas à signaler.

Peut-être ne sera-t-il plus nécessaire d'acheter une machine neuve (ce qui représente un lourd investissement) mais d'en louer une auprès d'une professionnelle comme Kosyknit pour des usages ponctuels. Affaire à suivre.

En tout cas, videz avec circonspection le grenier de votre Mamy, et pas comme on me l'a raconté récemment en jetant du deuxième étage de la maison une machine complète, dans sa boîte, avec tous ses jeux d'aiguilles et petites pièces de réglage, bien rangées dans leurs casiers, avec même des échantillons, par deux robustes gaillards qui ne savaient pas de quoi il s'agissait.

En passant par Saint-Cypr, un petit détour s'impose par cette jolie boutique lumineuse et accueillante.

Pour tout contact :
Trio d'aiguilles - 37, rue Réclusane - M° Saint-Cyprien - tel 06 61 95 09 86

Lire la suite