Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Tata-Georgette

Position assise

27 Mars 2015 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Ça n'a rien à voir quoique...

La position assise souvent requise pour les travaux d’aiguilles est souvent inconfortable, tout simplement parce qu'on s'assoit mal. Alors qu'il suffit de bien s'asseoir. D'une façon souple et simple. Pour savoir bien empiler nos trente-trois vertèbres, il suffit de faire un stage Feldenkrais.

Pour découvrir cette méthode Feldenkrais qui remet le mouvement à sa juste place, nous apprend à éviter tout effort inutile, c'est demain, au cours de la Journée nationale Méthode Feldenkrais. À Toulouse, cela se passera Espace Vestrepain (24, rue Vestrepain).

Lire la suite

Peut-on être handicapé et à la mode ?

24 Mars 2015 , Rédigé par Tata Georgette

Le simple geste de s'habiller n'est pas forcément simple pour tout le monde. De nombreuses personnes handicapées rencontrent des difficultés à enfiler un vêtement et dans de nombreux gestes de la vie quotidienne. Parce que les systèmes de fermeture ne sont pas adaptés, alors qu'il suffit de boutons aimantés ou de rubans auto agrippants. Les vêtements ordinaires ne sont pas faits pour une position assise en fauteuil roulant parce que les tee-shirt remontent sous les bras, parce que le buste du vêtement tire-bouchonne (alors qu'il suffit de coutures tournantes pour remédier à ce seul désagrément) ou encore parce que les pantalons descendent ; des jeans avec une taille haute (très haute) dans le dos remédient avantageusement à cet inconvénient. Et ce ne sont pas les seules difficultés rencontrées qui font que beaucoup de personnes handicapées renoncent à être élégantes et s'habillent avec une tenue jogging-tee-shirt de couleur terne, trop grand, ou en piochant dans les catalogues pour personnes âgées. Mais quelle jeune femme aurait envie de s'habiller en mémé ? Reste éventuellement le vêtement cousu sur mesure par la couturière, mais c'est souvent trop cher pour de nombreux budgets.

On compte toutefois quelques tentatives pour apporter une garde-robe à la mode aux personnes handicapées. Comme par exemple l'association Mode&Handicap, créée en 2006 par Chris Ambraisse. Son but est de proposer une garde-robe chic et pratique. Chris Ambraisse va même lancer une gamme de vêtements de sport. D'autres jeunes créateurs explorent ce créneau comme Endy and Co, Habicap.

Au salon Autonomic Sud qui se tiendra du 26 au 27 mars, au Parc des expositions de Toulouse, il y aura probablement quelques exposants de mode, pas seulement des exposants de vêtements médicalisés.
Et pour nous autres, couturières amateures, à quand un Burda (ou autre) avec des modèles adaptés ?

Lire la suite

Enzymes énergétiques

22 Mars 2015 , Rédigé par Tata Georgette

Au temps des vertes années de Tata Georgette, on avait connu «les enzymes gloutons» dans une publicité pour lessive. Voici les enzymes chiffonniers qui permettent de transformer des vêtements usagers en bioéthanol. Le procédé a été inventé par Masazi Takao, jeune chimiste japonais.

Lire la suite

IMC

21 Mars 2015 , Rédigé par Tata Georgette

Les députés ont finalement renoncé à interdire les mannequins trop maigres sur les podiums des défilés de mode, sous prétexte que cela serait de la discrimination à l'embauche. Mais n'est-ce pas une autre discrimination que d'écarter systématiquement les mannequins dont l'indice de masse corporelle dépasse les 18 ? de n'embaucher que des endives vacillantes tout juste pubères dont on ne voit que les genoux globuleux égarés au milieu de leurs deux spaghetti et le menton osseux coincé sous des joues blafardes et un regard éteint. En bref, elles pèsent moins de 50kg pour 1,75m, alors que les Françaises ont, en moyenne, un indice de masse corporelle de 23, ce qui soit dit en passant, n'en fait par pour autant des hippopotames.

Bref, vous l'aurez compris, je continuerai à militer activement pour un IMC confortable, en tout cas qui assure bonne santé et bonne humeur en vous proposant des ateliers dans de bons salons de thé toulousains.

Lire la suite

Tresses entre lacets

20 Mars 2015 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles, #Musées

Si vous passez par là-bas, il y a à La Terrasse-sur-Dorlay, dans la Loire, une exposition de textile contemporain consacrée à une technique textile très originale, quoique omniprésente dans notre vie quotidienne, En effet, dix-sept artistes se sont mis à tresser, lacer, serrer, détresser, entrelacer.

L'exposition temporaire «Textile contemporain» est proposé par l'association «Trame de soi», née il y a une dizaine d'années à Lyon. Elle propose de faire connaitre et apprécier les artistes du textile, ceux qui utilisent le textile comme matériau et qui s'émancipent de la vision «petits ouvrages de dames» ordinairement attaché à la création textile.

Le petit musée des tresses et lacets est installé dans une ancienne usine dont tous les métiers sont en état de marche et fonctionnent dans un vacarme assourdissant pour fabriquer, entre autres choses le croquet qui orne si souvent les vêtements pour enfants ou encore des lacets de chaussures. Les machines de la fin du XIXe et du début du XXe siècle ont l'avantage, pour le visiteur, de ne pas être carénés, on peut donc voir tous leurs mouvements ce qui est assez fascinant car elles utilisent parfois plus d'une centaine de bobines.

Exposition textile : du 12 mars au 31 août 2015

Lieu : Maison des tresses et lacets -
119, route des Moulins - 42740 La Terrasse-sur-Dorlay - tel 04 77 20 91 06

Tresses entre lacets
Lire la suite

Soleil caché

17 Mars 2015 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Ça n'a rien à voir quoique...

Vendredi 20 mars, entre 9h42 et 11h40, levez le nez de vos ouvrages. Une éclipse partielle du Soleil sera observable sous nos latitudes entre 9h42 et 11h40. Elle atteindra son maximum vers 10h30 ; à ce moment-là, 80% du disque solaire sera masqué par la Lune. En clair, le ciel va s'assombrir, il fera plus frais. Nous faire ça le jour du début du printemps, ce n'est pas sympa du tout ! Mais si vous voulez vraiment observer le Soleil, n'oubliez surtout pas de porter des lunettes spéciales (et non pas vos lunettes de soleil ordinaires).

Si vous ratez cette éclipse, notez que la prochaine éclipse solaire partielle visible en France aura lieu en 1922 et la prochaine totale en 2081.

Quel lien avec les loisirs textiles ? probablement aucun. Quoique... le Soleil et la Lune aient fourni beaucoup de motifs de broderie.

Ill. Source inconnue

Soleil caché
Lire la suite

Les sens du beau

12 Mars 2015 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles

Comme le signalaient les intervenants de la récente conférence Pénélopée, au Centre Bellegarde, le design est actuellement entré dans une phase de participation à l'innovation et à la compétitivité des entreprises, et non appelé à la rescousse comme une petite cerise sur un gâteau, pour faire joli. Souvent à notre insu, le design modèle l'environnement de notre vie quotidienne, qu'il s'agisse des équipements publics, de nos lieux d'habitation, des textiles dans lesquels nous vivons.

C'est ce que montre admirablement, tous les deux ans, la Biennale du design, qui se proclame un «révélateur du quotidien». La Biennale de Saint-Étienne est un événement de dimension internationale qui mettra cette année la Corée à l'honneur.

Dans cette grande ville du textile, il était évident que plusieurs des 55 expositions de la Biennale seraient consacrées en tout, ou en partie, au textile, à Saint-Étienne même ou dans les environs.

En voici la liste :

- «Du motif au tissu jacquard : processus de fabrication» qui, s'appuyant sur le savoir-faire régional de tissu jacquard présente les produits et recherches de la marque Tonnerre de Belt qui produit des ceintures et galons,

- «Tresses entre lacets» présente un aspect bien particulier de la passementerie : la tresse dans laquelle les fils ne sont pas croisés selon un schéma chaine/trame, ni noués comme dans le macramé mais tressés, un peu comme les cheveux. Ce type de produit tressé, par sa souplesse et sa résistance est encore utilisé dans de nombreux domaines et constitue une technique reprise par de nombreux artistes.

- «Carole, Marc et les autres» reprend des créations textiles et plastiques mêlant des vêtements issus de techniques mélangées, entre fabrication manuelle (broderie, dentelle) et fabrication «nouvelles technologies» avec des tissus «intelligents, des impressions 3D, etc. qui montre bien la multiplicité des processus mis en œuvre dans nos garde-robes.

«Véronique Vernette et Annick Picchio»

«La Femme feuille»

«Processus et expérimentations» -

Quand : du 12 mars au 12 avril 2015, avec en plus des expositions, des rencontres, des conférences.
Où : en divers endroits de Saint-Étienne (Loire)

Lire la suite

Faire tapisserie...

10 Mars 2015 , Rédigé par Tata Georgette

L'atelier de la Terrasse* est un bon endroit pour apprendre la technique de la tapisserie, sous la houlette souriante de Marie-Christine Lefevre. Il s'agit de tapisserie de haute lisse, c'est-à-dire avec des métiers verticaux, tapisserie tissée ou au point noué, ou encore en mélangeant ces deux techniques. Les tisserandes réalisent ainsi des tapis, des tentures, (des petits, mais aussi des plus grands), des sacs et divers objets décoratifs.

Il y a aussi Geneviève qui pratique la tapisserie à l'aiguille, sur canevas sur lequel elle réalise un travail particulièrement soigné avec les belles laines de Felletin et une grande variété de points, et pas seulement le sempiternel demi-point...

Pour y aller, le plus difficile c'est de trouver la bonne impasse ; en fait, c'est la dernière au fond de la rue Le Dormeur. Desservi par les bus 10, 22 ou 23.

* voir le Carnet d'adresses.

Tapisserie sur canevas - Motif Barghello

Tapisserie sur canevas - Motif Barghello

Tapisserie sur canevas - échantillons de différents points

Tapisserie sur canevas - échantillons de différents points

Tapisserie haute lisse

Tapisserie haute lisse

Tapisserie à point noué

Tapisserie à point noué

Lire la suite

Koh-Lanta de la couture ?

6 Mars 2015 , Rédigé par Tata Georgette

«Koh-Lanta de la couture», c'est l'expression de la première candidate éliminée.

Et vous ? que pensez-vous du premier épisode de Projet Fashion ?

(et si vous ne l'avez pas regardé : c'est ici en suivant ce lien).

En tout cas, si en plus de nos réserves de tissu, il nous faut des réserves de matériel BTP...

Lire la suite

Kumihimo

3 Mars 2015 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Lectures textiles

La technique de tressage dite «kumihimo» vient du Japon où elle a pendant longtemps servi à réaliser des cordelettes pour les armures et les sabres, pour les vêtements d'apparat. Il en existait de plusieurs sortes selon l'usage auxquels on les destinait, selon la fibre utilisée et selon le rang de la personne qui utilisait ces cordons. Au fil du temps, les motifs ainsi créés se sont multipliés et ont atteint un grand raffinement. Depuis l'interdiction du port du sabre, en 1876, les kumihimo ont acquis une fonction purement décorative sur le vêtement féminin en particulier.

Aujourd'hui la technique, devenue un hobby, est plutôt destinée à fabriquer des petits bijoux, des bracelets, des colliers, des ceintures avec de beaux fils de soie ou de coton. Ce travail de tressage s'effectue sur un disque circulaire où l'on a au préalable tracé et découpé 32 encoches sur la circonférence et un trou au centre.

Pour découvrir cette technique qui demande un brin de patience mais qui donne très vite de beaux résultats, voici un tutoriel compréhensible, d'une part parce qu'il est en français, (pour les kumihimo, la plupart sont en anglais, japonais, espagnol, russe...) et d'autre part parce que son auteur, Bruno, explique les différentes étapes très clairement.

Et pour compléter le sujet, quelques livres parus récemment sur cette technique qui peut constituer une première approche des loisirs textiles pour des enfants (et des adultes).

- 50 bijoux en kumihimo - par Beth Kemp - Éd. Fleurus, 2014 - l'art du tressage japonais expliqué étape par étape et des modèles faciles à réaliser.

- Kumihimo, 25 créations méli-mélo - par Annabel Benilan - Éd. Dessain et Tolra, 2015 - un disque de tressage est intégré dans la couverture

Dernière précision : on trouve les cordons, fils et petites attaches dans la plupart des merceries.

Kumihimo
Lire la suite

Trente-deux artistes suivent le fil rouge

1 Mars 2015 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles, #Lectures textiles

Trente-deux artistes suivent le fil rouge

Fiber Art Fever est un collectif d'une cinquantaine d'artistes qui ont choisi le textile comme matériau de base de leurs créations. Ils ont choisi de réaliser une exposition commune auutour du fil rouge à Roubaix, dans la Manufacture des Flandres. Quasiment toutes les techniques textiles y sont représentées : broderie, tricot, crochel, tissage, feutrage, etc.

Coucou ! on aimerait bien que vous veniez exposer aussi à Toulouse !

À visiter jusqu'au 5 avril, à Roubaix

Pour voir le catalogue d'exposition : cliquez ici.

Illustration : Paty Vilo - Des fleurs dans les yeux

Lire la suite