Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Tata-Georgette

Mains vertes

30 Septembre 2015 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Ça n'a rien à voir quoique..., #Atelier

Broder des fleurs ? c'est bon, je sais faire. Broder dans mon jardin, j'aime beaucoup.

Oui, mais jardiner, je ne sais pas.... Et broder dans la jungle, bof !

Bref, mes mains qui savent faire tant de belles choses sont nulles en jardinage, même dans un petit jardin comme le mien. Mais Nadine Peltre et Anne Jamati sont jardinières urbaines. Elles savent aménager, entretenir les petits jardins urbains, les terrasses, et même les balcons. Elles font tout, de la conception à l'entretien courant.

Et comme c'est maintenant que le jardin du printemps prochain se prépare... d'autant que le jardin est une source infinie d'inspiration pour nos beaux travaux d'aiguilles comme cet ouvrage en cours, des liserons en broderie Richelieu, encore sur le tambour.

Contact : les 2 pivoines à Toulouse

 

.../... Plein d'autres adresses textiles ici.

Mains vertes
Lire la suite

Dufy à Carcassonne

29 Septembre 2015 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles, #Lectures textiles

Il reste encore quelques jours pour aller voir l'exposition «Raoul Dufy, tissus et création» à Carcassonne.

Raoul Dufy est né au Havre en 1877. Depuis 1910, date de sa rencontre avec Paul Poiret, prince de la mode en ce lointain début de siècle et il lui fournit des dessins pour ses tissus. Puis li travaille pour les soyeux lyonnais Bianchini&Férier qui fournit tous les grands noms de la haute-couture (Worth, Vionnet, Lanvin, etc.), pendant une vingtaine d'années. Jusqu'à son décès en 1953, le textile a toujours tenu une place importante dans son œuvre.

Ce merveilleux illustrateur, sut utiliser les contraintes techniques de la gravure sur bois qu'il avait pratiquée auparavant, avec le léger décalage entre contour et couleur, un peu comme si la couleur ne pouvait pas se tenir à sa place, dans les contours, et en sortait en larges à-plats. Des contours vifs donnant un mouvement rapide, des couleurs délicates, des transparences limpides.

Et toujours des sujets plaisants, les loisirs, les courses de chevaux, les bains de mer, les fleurs, la musique, les scènes champêtres, loin, très loin des tourments du siècle, un peu comme s'il leur avait délibérément tourné le dos.

Sinon il est toujours possible d'acheter des textiles dessinés par Raoul Dufy en s'adressant à la maison Bianchini&Ferier qui possède des archives avec les dessins originaux. Ou un carré de soie. À défaut d'une toile du maitre. Ou si vous ratez l'exposition de Carcassonne.

La précédente exposition des créations textiles de Raoul Dufy remonte au début des années 1990. Un catalogue avait été édité pour la circonstance :

Lieu : Musée des beaux-arts de Carcassonne - 1, rue de Verdun - tel 04 68 77 73 70
Jusqu'au dimanche 4 octobre 2015 - Entrée gratuite

../... Et beaucoup d'autres événements textiles dans la région sur la page AGENDA.
Lire la suite

Puces ariègeoises

29 Septembre 2015 , Rédigé par Tata Georgette

À programmer pour le weekend prochain...

Puces ariègeoises
Lire la suite

Métiers d'art à Saint-Lizier

24 Septembre 2015 , Rédigé par Tata Georgette

Le weekend prochain aura lieu à Saint-Lizier en Ariège le huitième Festival des métiers d'art qui exposera les œuvres d'une cinquantaine d'artisans et d'artistes du grand sud-ouest. Parmi eux, il faut signaler tout particulièrement ceux qui travaillent le textile avec différentes techniques, différents matériaux.

  • Chilia, créatrice de couture ariègeoise de Saint-Ybars qui propose chaque année depuis 2005 deux collections avec des modèles aux belles lignes généreuses et fluides.
  • Les Toulousaines de la Juponnerie, de la couture toujours, «avec une pointe d'excentricité sur un air bohème».
  • Les Dessous de Karen, créatrice de lingerie, pour la note glamour.
  • Lizzart, chapelière et feutrière ariégeoise qui propose des chapeaux de tous les jours et des chapeaux-sculptures, ainsi que des objets décoratifs en feutre.
  • Solveig Pasquer, autre créatrice feutrière venue de l'Aude qui mêle soie et laine pour réaliser de belles étoles. (Pour la contacter 07.86.32.28.69).

À elles toutes, elles pourraient organiser une fashion-week du sud-ouest. En tout cas, c'est l'occasion de commencer à chercher de beaux cadeaux de Noël. Je leur souhaite beaucoup de succès.

Lieu : Espace Métiers d'art - Rue Neuve - 09190 Saint-Lizier - tel 07 82 06 92 77
Entrée libre.

Métiers d'art à Saint-Lizier
Métiers d'art à Saint-Lizier
Métiers d'art à Saint-Lizier
Lire la suite

Innovation jusqu'au 15 novembre

22 Septembre 2015 , Rédigé par Tata Georgette

L'automne arrive et c'est un bon moment pour aller faire un tour du côté de Labastide-Rouairoux pour se tenir au courant de l'innovation textile, autant dans le domaine médical que dans celui du sport, avec des fibres non seulement entrecroisées, mais aussi interconnectées.

«Design : regards poétiques sur l'innovation textile» mêle la performance technologique et la recherche artistique. À voir jusqu'au 15 novembre. Tout cela avec la participation de Pénélopée, matière à mémoire qui continuera au cours de l'année à venir l'exploration du thème «aujourd'hui est demain». Cela nous emmènera du côté de l'Ariège.

En tout cas, les couleurs du Tarn sont extraordinaires en automne ; on peut tout à fait coupler la visite de cette exposition à Labastide-Rouairoux avec une belle promenade dans les environs.

Innovation jusqu'au 15 novembre
Lire la suite

Puces en Haute-Ariège

20 Septembre 2015 , Rédigé par Tata Georgette

Devant le succès des Puces des couturières organisées depuis deux ans à Saurat par Claudine Morel, et le très grand nombre d'exposants, de visiteurs et d'acheteuses, il fallait prendre une décision osée : déménager. Ce qui est désormais fait puisque les Puces auront désormais lieu à la MJC de Tarascon-sur-Ariège et qu'elles se nomment pour la circonstance «premières»... mais qu'on ne s'y trompe pas, c'est en fait la troisième édition menée par la vaillante Claudine. Bon, voilà pour les précisions qui seront fort utiles aux futurs historiens du mouvement des puces couturières... Ce déménagement, soit dit en passant, rapproche les puces de la vallée du Saurat de Toulouse, il y a même un train direct qui y va, donc aucune excuse pour ne pas y aller.

Pour le reste, il reste encore quelques places d'exposants-vendeurs, - ben oui, comme c'est nettement plus grand, les exposants des années passées, fidèles pour la plupart ne remplissent pas la grande MJC tarasconnaise - donc, pour vous inscrire comme exposant-e, suivez les indications figurant sur l'affiche - la première table est à 9€, les suivantes à 6€. Si l'accueil des exposants est conforme à ce qu'il était les années passées, ce sera très sympathique. Connaissant les mœurs locales, il y aura une buvette bien garnie. Et pour tout le monde un spacieux parking tout proche.

Le principe de base est toujours le même : vente est exclusivement réservée aux objets ayant un lien avec la couture, le patchwork, la broderie, le tricot, mercerie, perles, revues diverses, cartonnage, scrapbooking, etc. Par exemple : tissus, boutons, laines, fils, dentelles, galons, cotons, perles, patrons, papiers, MAC, linge ancien, etc. Il sera absolument interdit de vendre tout objet fabriqué ainsi que des bijoux, des vêtements et objets de décoration. [...] Le prix de chaque article doit être clairement indiqué - et respecter l'esprit «puces» pour faire plaisir à un maximum d'acheteuses.

Venez nombreuses, même sans plume au chapeau, même sans chapeau !

Puces en Haute-Ariège
Lire la suite

Un mouton dans la valise

18 Septembre 2015 , Rédigé par Tata Georgette

La laine est un beau matériau textile. Il n’est jamais trop tôt pour le découvrir et bien le connaitre. L’Association Lana corsa propose une belle «valise pédagogique» dans laquelle les professeurs trouveront une documentation bien complète, des fiches d’activités, un kit laine avec de la laine en suint (c’est-à-dire telle qu’elle tombe du mouton après la tonte), de la laine lavée, une nappe de laine cardée, des fils de différentes grosseurs, du feutre de laine à découper, donc de la toison au produit fini avec toutes les étapes de la transformation, y compris la teinture puisque des teintures naturelles accompagnent cette valise.

Pour en savoir plus : cliquer ICI.

Lire la suite

Me réabonner ?

17 Septembre 2015 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Lectures textiles

Marie-Claire Idées vient de m'envoyer un courrier pour que je me réabonne. Tout bien pesé, il n'est pas sûr du tout que je renouvelle mon abonnement pour cette revue, censée être une revue consacrée aux loisirs créatifs, aux travaux manuels et qui consacre dans chaque numéro plus d'une vingtaine de pages aux cosmétiques (publicité et rédactionnel), et autant à la cuisine et à la nourriture (publicité pour Häagen-Dazs, par exemple). Je sais bien que c'est une revue «féminine» et que nous devons impérativement séduire en nous ripolinant la frimousse, sans oublier de nourrir notre tribu...

À cela, il faut ajouter également les pages «shopping mode» - revue féminine oblige... soit encore quelques pages, et on arrive à environ 50 pages «hors sujet» dans une revue qui en comporte 180. Cela fait beaucoup !

Si on ajoute à cela le fait que beaucoup trop d'articles «idées» sont du niveau «collier de nouilles pour maternelle», il ne reste plus grand chose à se mettre sous la dent. Trop peu d'articles sur des techniques, sur des créateurs, sur des matériaux, sur des entreprises, sur des musées, sur des expositions, bref sur le monde «idées» tel qu'il grouille de vie.

Encore faudrait-il qu'il ne s'agisse pas seulement d'articles avec juste des belles couleurs, une belle mise en page, mais des vrais articles de fond avec un vrai rédactionnel, des interviews, des vrais reportages, de ceux dont on se dit, une fois qu'on les a lus qu'on a appris quelque chose.

Puisque Marie-Claire Idées se positionne de plus en plus sur le créneau «jolie revue pour salle d'attente de médecin ou pour salon de coiffure», j'attendrai de la trouver au hasard de mes (rares) visites chez ma toubib, ou de ma coupe-couleur de cheveux mensuelle pour la feuilleter, car on ne peut pas en faire grand chose d'autre que la feuilleter dix minutes, ce qui ne mérite pas un achat.

.../... Et d'autres lectures textiles : ici, ici et ici.

Lire la suite

Fermeture définitive ?

9 Septembre 2015 , Rédigé par Tata Georgette

Roland Besset qui, depuis vingt ans fournit les patcheuses de la région part en décembre à la retraite. Au cours du trimestre qui s'en vient, c'est pour lui l'occasion de proposer de belles remises (jusqu'à 50%) aux acheteuses de tissus et matériels divers dans sa belle boutique carcassonnaise, avant fermeture définitive...

Fermeture définitive ? à moins que quelqu'un ne soit tenté par la reprise de sa boutique réputée dans toute la région pour ses 7 700 tissus, et tout le matériel de patch, de couture qu'on y trouve. Il y a aussi une boutique en ligne parfaitement opérationnelle, un atelier d'encadrement. Tous ces éléments constituant l'activité qu'il a créée au cours des ans peuvent être cédées en tout ou en partie au(x) repreneur(s).

Le plus simple, pour les personnes intéressées, est de prendre directement contact avec Roland, d'aller voir sur place. Bref de faire le job du repreneur. Car repreneur d'entreprise, ce n'est pas seulement comme le font certains requins en affaires, racheter puis liquider, c'est aussi racheter, en bénéficiant de la bonne renommée et du sérieux d'une entreprise déjà établie, la développer, la faire croître et prospérer. D'ailleurs, si Tata Georgette n'était pas elle-même si proche de la retraite... car il y a trop de commerces de tissus (de laine aussi) qui ferment dans la région, ce n'est pas faute de clients, mais le plus souvent pour des départs à la retraite, quand ce n'est pas à cause d'un loyer commercial qui s'envole, mais ça, c'est une autre histoire...

Contact utile : Roland Besset - Atelier Art Gala - 159, boulevard Denis Papin à Carcassonne -
tel 04 68 77 05 24 - roland.besset.gala@orange.fr

Fermeture définitive ?
Lire la suite

Tisser la couleur

8 Septembre 2015 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Art textile

Tisser la couleur

La tapisserie est décidément un art régional comme le montre la très belle exposition du Musée de Lodève qui regroupe une sélection de tapisseries des années 60-70, sorties des collections du Mobilier national. Elles ont été dessinées par Calder, Delaunay, Miró, Le Corbusier, etc.

Cette période a vu en effet un renouveau dans l'histoire des manufactures des Gobelins et Beauvais, avec l'arrivée d'André Malraux au Ministère de la Culture, qu'il a d'ailleurs créé. Pour la première fois depuis longtemps, on a fait appel à des artistes contemporains pour créer de nouveaux cartons avec les lissiers des manufactures.

Lodève joue aussi un rôle déterminant dans l'art de la tapisserie puisqu'on y trouve une antenne de tapis de la Savonnerie implantée dans cette petite ville de 7 500 habitants dans le cours des années 60.

Même si cette exposition a lieu hors les murs du musée en raison des travaux de rénovation du musée. Cela ne nuit en rien à la présentation des œuvres retenues car le lieu retenu est le cloître de la cathédrale Saint-Fulcran et le cellier des évêques, grande salle voutée médiévale.

Jusqu'au 1er novembre 2015
Lieu : boulevard Gambetta - Lodève, dans l'Hérault
Ouvert tous les jours sauf le lundi,
de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h.

Lire la suite

Lanvin, 125 ans de créations cousues main

7 Septembre 2015 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Lectures textiles, #Explorations textiles

La grande rétrospective consacrée à la couturière Jeanne Lanvin (1867-1946) a fermé ses portes, fin août à Paris. Cette remarquable exposition du Palais Galliera retrace la carrière de la créatrice de la plus ancienne maison de haute-couture française encore en activité avec plus d'une centaine de modèles de la créatrice sortis des fonds du Palais Galliera et de la maison Lanvin. Jeanne Lanvin avait en effet créé son premier atelier en 1885. C'est aujourd'hui Alber Elbaz qui a pris la relève à la direction de cette doyenne.

Si vous n'avez pas pu aller à Paris voir cette très belle exposition, il vous reste la possibilité d'en voir beaucoup d'images, de découvrir la biographie de Jeanne Lanvin. Et pour finir de feuilleter et lire le catalogue d'exposition. Et aussi bien sûr d'apprécier la collection 2015-2016...

Jeanne Lanvin (1867-1946) - Editions Paris Musées, 2015 - 336 pages - 45€

Lanvin, 125 ans de créations cousues main
Lire la suite

Rentrée des classes

2 Septembre 2015 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Atelier

C'est la rentrée des classes, de la maternelle au lycée. À vos aiguilles pour coudre des jolies trousses à crayons, des cartables, des tabliers, des sacs de sport. C'est facile à faire. La seule difficulté, c'est de coudre les zips et les autres fermetures, les bretelles. Le choix des matériaux est très vaste, du simple tissu au plastique, en n'oubliant pas le cuir. Bonne couture !

À signaler que les ateliers de Tata Georgette reprennent aussi cette semaine. Il y a en particulier deux plages horaires qui peuvent convenir à des ado qui souhaitent se mettre à la couture et aux travaux d'aiguilles, le mercredi après-midi et le samedi matin (voir la page agenda).

Lire la suite