Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Tata-Georgette

Danse avec les doigts

30 Juin 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Ce que fait la main, #Ça n'a rien à voir quoique...

La dextérité s'améliore ordinairement en faisant travailler ses doigts. En voici un bel exemple.

Lire la suite

Rappel des consignes...

27 Juin 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Citations textiles

En ces temps de soldes, il est bon de réfléchir à quelques consignes doctement élaborées par Honoré de Balzac dans son «Traité de la vie élégante». En voilà un qui aurait fait un excellent blogueur !

[...] L'élégance veut impérieusement que les moyens soient appropriés au but.
De ce principe dérivent deux autres aphorismes qui en sont la conséquence immédiate.
L'homme de goût doit toujours savoir réduire le besoin au simple.
Il faut que chaque chose paraisse ce qu'elle est.
La prodigalité des ornements nui
t à l'effet.

[...] L'incurie de la toilette est un suicide moral.

[...] La brute se couvre, le riche ou le sot se parent, l'homme élégant s'habille.

C'était en 1830, mais c'est toujours d'actualité. Bonnes soldes !

Lire la suite

Tout est calme

23 Juin 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles

Aujourd'hui commence l'exposition «Tout est calme» qui présente les œuvres de Chantal Fochesato, à la Fondation Écureuil, jusqu'au 10 septembre 2016.

Dans la vidéo cì-dessous, Chantal Fochesato explique comment elle est tombée dans l'art contemporain, dans l'art textile en particulier, dans les cartes postales, dans les étiquettes...

Pendant toute la durée de l'exposition, Chantal Fochesato animera des ateliers. Consultez le programme !

Lieu : 42, rue du Languedoc - Toulouse - entrée libre

Lire la suite

L'arbre de juin

17 Juin 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Le nez en l'air

Qui se promène en cette période de l'année dans le centre de Toulouse sent le parfum délicat, subtil et apaisant des nombreux tilleuls en fleurs.

Comme le tilleul pousse relativement rapidement, qu'il résiste très bien aux pollutions citadines et qu'il a fière allure avec son beau volume sous lequel on peut circuler à l'ombre, on le plante souvent sur les places ou le long des allées et avenues. D'ailleurs, ce fut très souvent le tilleul qui fut choisi pour être planté comme arbre de la liberté, en 1792, au moment de la Révolution française.

Si le tilleul est surtout réputé pour pour ses usages médicinaux, à partir des fleurs ou de l'aubier et des bourgeons, il a aussi des usages textiles. Son écorce interne est encore utilisée pour faire des cordes et des ficelles.

Les Japonais font même un tissu assez raffiné à partir de cette fibre extraite de l'écorce. «Shinafu» cela signifie «tissu de tilleul», utilisé pour les vêtements d'extérieur, des draps, des sacs et divers articles. Mais comme le traitement de cette fibre n'a pas été mécanisé, sa production a régressé, jusqu'à devenir uniquement une production domestique, à usage familial. De plus, elle a subi la très puissante concurrence du coton et des fibres synthétiques depuis un siècle. C'est une étoffe d'une belle couleur beige chaud, si on ne la colore pas, et très solide, d'une belle texture sèche. Étoffe rare, très confidentielle, en tout cas.

Lire la suite

Vide-atelier fuxéen

15 Juin 2016 , Rédigé par Tata Georgette

À ne pas rater ce weekend...

Vide-atelier fuxéen
Lire la suite

Ça vous occupe...

10 Juin 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Ça n'a rien à voir quoique...

Laquelle d'entre nous qui pratiquons la broderie, le tricot ou toute autre ouvrage d'aiguilles comme loisir n'a jamais entendu, de la part d'un brave monsieur au sourire narquois, cette phrase*, accompagnée d'un hochement de tête condescendant : «Ah, c'est bien... ça vous occupe...».

DÉCRYPTAGE

«Ah, c'est bien...»

Premièrement, cela suppose que nous nous soucions de son approbation pour pouvoir nous adonner à notre loisir préféré.

Deuxièmement, cela remplace avantageusement tous les commentaires, questions, discussions qu'il n'imagine pas pouvoir poser à propos d'une activité dont il n'imagine pas l'intérêt. L'intérêt de créer avec ses mains, de donner forme à la fabuleuse matière textile, de jouer avec les couleurs, de réaliser une garde-robe vraiment personnelle  ou d'offrir des cadeaux à ses proches et même, sur un plan plus trivial, d'épater la collègue de travail, de réparer vêtements et articles textiles de la maisonnée. Car qui dit travaux d'aiguilles dit aussi bien la création sublime que la réparation salvatrice. Bref, les motivations sont multiples et elles n'ont pas besoin de l'approbation du monsieur.

Les commentaires, questions, discussions, c'est bon pour les activités sérieuses, comme le foot. Ben oui ! faut pas tout confondre. Le foot, c'est sérieux. D'ailleurs, la télé en parle (y compris au JT), la presse nationale en parle, la presse régionale en parle, les ministres en parlent, tout le monde en parle. Le pays entier est suspendu aux mollets de gars en culottes courtes, aux vérités péremptoires, redondantes et définitives émises par des milliers de commentateurs auto-accrédités. Alors que nous, nous n'avons que nos blogs pour nous informer, pour informer nos amies et consœurs et une presse très spécialisée confinée au fin fond des maisons de presse, et encore pas partout. Car la presse généraliste est ordinairement fort discrète quant à nos activités, qu'il s'agisse des expositions des clubs, des rencontres, à part l'inévitable photo de groupe  des organisatrices dans les pages locales - et tant pis si vous habitez dans le département d'à côté. À quand de vrais articles de fonds avec des vrais commentaires techniques et artistiques sur les travaux exposés, sur le parcours des exposantes, sur leurs projets, sur les tendances nouvelles ? Pour le moment, nous devons nous contenter d'une seule émission télévisée, un seul trimestre par an. D'aucuns argumenteront que nous ne sommes pas assez nombreuses, alors qu'il n'est pas sûr que les pratiquants de foot (pas les canapés-bièristes) soient plus nombreux que  les pratiquantes de loisirs textiles... mais il n'y a aucune statistique officielle qui nous compte.

Quant à «ça vous occupe...» cher monsieur, ce n'est pas vraiment pour nous occuper car la journée moyenne d'une femme ne manque pas vraiment d'occupations... les prolongations, nous sommes nombreuses à les pratiquer tous les jours pour boucler la double journée, même sans arrêts de jeu. Dans «ça vous occupe...», se tapit aussi la  pensée sous-jacente qui considère les loisirs textiles (pratiqués majoritairement par des femmes) comme un aimable passe-temps dérisoire, superflu, futile, tout juste destiné à remplir le vide supposé insondable de nos vies... quelque part entre le sudoku du dimanche et la lecture de l'horoscope. Pas comme le foot (pratiqué majoritairement par des hommes), activité sur laquelle repose la marche du pays du monde.

Bref, la période va être propice pour balancer la petite phrase perfide «Ah, c'est bien... ça vous occupe...» au premier footeux qui passe, pour voir quelle tête cela lui fait. Surtout, n'oubliez ni la condescendance, mais juste une touche, ni le sourire narquois, à peine esquissé. Puisque ça les occupe !

* - la 49e petite phrase...

Pour suivre l'actualité toulousaine, consultez l'agenda...

Lire la suite

Du carcan au confort

7 Juin 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles

Des corsets victoriens aux caleçons griffés par les couturiers contemporains, c'est toute une histoire qu'expose le Victoria & Albert Museum de Londres, celle des sous-vêtements, lingerie intime, dont pendant longtemps il était inconvenant de prononcer le nom dans la conversation. Quant à les montrer, c'est une mode très récente (et pas toujours heureuse...)

Ils y font l'objet de l'exposition «Undressed : a brief history of underwear» qui passe en revue tous les aspects de ce vaste domaine de l'industrie textile : formes, matériaux, couleurs, usages, fabrication, relations avec la mode, stylisme, mais aussi avec la santé, et même avec la moralité. Tout est passé en revue pour notre plus grand plaisir.

À défaut d'aller à Londres, on peut toujours se procurer le catalogue de l'exposition, un livre sur les crinolines, sur le modelage de la silhouette.

Lieu : Victoria & Albert Museum , à Londres (à moins de 2 heures de Toulouse).
Jusqu'au 12 mars 2017

Du carcan au confort
Du carcan au confort
Du carcan au confort
Lire la suite

Chapoleone

3 Juin 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Bonnes affaires

Comment ne pas se chapeauter à Toulouse ? cela va devenir impossible car nous avons une nouvelle boutique de chapeaux en centre ville. Il s'agit d'une jeune entreprise de Villefranche-de-Lauragais qui fabrique votre chapeau sur mesure, créée par deux jeunes passionnés qui ont racheté les machines d'une ancienne fabrique et se sont lancés dans la fabrication. Chapeau de feutre, chapeau de (vraie) paille. Pour toutes les saisons, pour tous les goûts, même si la dominante est plutôt classique, avec un fini très soigné. Un bon chapeau de bonne qualité et bien entretenu (rangé hors saison dans son sac individuel - ou sa boite - , à l'abri des mites et de la poussière, brossé de temps à autre) constitue une des bases de la garde-robe car il dure longtemps. On a plaisir à le retrouver à chaque début de saison - dixit votre servante qui a une trentaine de chapeaux.

Pour les heureux Toulousains, en ce moment, les créateurs de Chapoleone ont ouvert une boutique éphémère au centre ville où ils expliquent très volontiers leur parcours et leur démarche. On peut bien sûr y essayer les modèles avant de choisir la forme, la couleur, les finitions et accessoires pour personnaliser LE chapeau que l'on adopte.

Où ? La boutique éphémère CHAPOLEONE au 14, rue Croix-Baragnon à Toulouse
Quand : du 1er au 30 juin, du mardi au samedi, de 10h à 19h et tous les jeudis soirs jusqu'à 20h.

Lire la suite

Carreau Vichy

1 Juin 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Films textiles

Tissu traditionnellement utilisé pour les rideaux de cuisine ou les nappes de restaurant, le vichy est entré dans nos garde-robes le 18 juin 1959.

Pour en savoir plus : «La robe Vichy de Jacques Esterel» sur Arte - (durée 26 minutes et disponible sur Arte+7 jusqu'au 6 juin 2016).

Carreau Vichy
Lire la suite