Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Tata-Georgette

Dimanche pluvieux

29 Avril 2018 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Films textiles, #Billet du jour

Pluie à Toulouse et dans ses alentours. Adieu ballade forestière, pique-nique, jogging, farniente ensoleillée dans le jardin, bref tout ce qu'on aime faire en plein-air le dimanche (liste non limitative).

Pour se consoler, voici Fashion geek, à voir ou à revoir*, proposée par Arte. Cette série en dix épisodes de 5 à 6 minutes explore l'apport de technologies contemporaines appliquées aux techniques textiles traditionnelles comme par  Clara Daguin qui trouve ses matériaux de broderie dans les magasins d'électronique. Il y est aussi question de  peau tatouée, de cuir humain... de silhouette, d'animal, de tissu connecté, ou interactif, de colorants bactériens, et même de chaussures.

Certaines de ces recherches menées par des designers, et même des hackers, font peur, d'autres font rêver, mais aucune ne laisse indifférent. Et il est rassurant de voir que la bonne vieille machine à coudre est toujours requise, et même l'aiguille.  Bon dimanche !

* disponible sur le site d'Arte jusqu'au 4 septembre 2020. Espérons que la pluie s'arrêtera avant !

Lire la suite

Fashion victims

25 Avril 2018 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Bonnes affaires, #Billet du jour

«Les Damnées du low-cost», court-métrage de Franck Vrignon, sera projeté vendredi 27 avril, à l'occasion de la FashionRevolutionWeek.

Ressources Humaines Sans Frontières - RHSF et le Collectif Ethique Sur l'Etiquette - Toulouse et Artisans Du Monde Toulouse, et la marque Bhallot animeront le débat à la suite de la projection.

Rappelons juste que le 24 avril 2013, plus de 1 000 victimes trouvaient la mort lors de l'effondrement de l'immeuble-usine du Rana Plaza, à Dacca. Mais depuis cet accident catastrophique,  juste le plus grand accident industriel depuis un siècle, peut-on dire que les conditions de travail de celles et ceux qui fabriquent nos vêtemenst ont évolué ? et dans quel sens ? Que peut faire le consommateur pour contribuer à une mode plus positive et éthique ?

Pour participer : entrée gratuite, mais inscription obligatoire ici
Quand : le vendredi 27 avril à 20h -
Où : Espace des diversités et de la laïcité - 38, rue d'Aubuisson - 31000 Toulouse - M° François-Verdier ou Jean-Jaurès

Fashion victims
Lire la suite

La laine des Argoulets

23 Avril 2018 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Fibres à la folie, #Billet du jour

Pour tondre les pelouses des Argoulets, la Mairie de Toulouse a recruté 53 brebis landaises et leurs agneaux, 19 chèvres pyrénéennes, et aussi 19 chevaux et 2 ânes dont la mission est de remplacer les herbicides interdits  aux collectivités depuis le 1er janvier 2017, de faire de l'éco-pâturage urbain pour parler moderne.

Voilà une occasion de faire une ballade champêtre à Toulouse, de voir de près des moutons. Attention, il ne faut pas leur donner à manger, ni chercher à les caresser, voire même à les approcher de trop près car il est probable, que comme l'an passé, plusieurs chiens les accompagnent, dont des patous pas commodes, pour lesquels le règlement c'est le règlement, en l’occurrence «protéger le troupeau».  Le troupeau y sera jusqu'à mi-juillet.

Bonne ballade !

La laine des Argoulets
Lire la suite

Enquête occitane

21 Avril 2018 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles, #Billet du jour

Encore dix jours pour trouver le lieu exact où est exposé le fragment ci-dessous ! Il s'agit d'une tenture brodée au point «Bargello», avec du fil de soie et de laine sur un canevas unifil datant du XVIIe siècle.

Un premier indice : quelque part en Occitanie (plus précisément dans l'ex-Midi-Pyrénées).
Un deuxième indice : il s'agit d'un objet profane de grande dimension...
Mais, aïe ! il reste seulement dix jours pour trouver de quoi il s'agit, envoyer la réponse à Tanaa qui organise ce concours - avant le 1er mai. La ou les gagnant(es) se verra remettre un kit de tapisserie à l’aiguille élaboré par Tanaa avec lequel on pourra se broder un porte-aiguille ou un porte-monnaie, au choix...

Et gare à ceux qui imaginent qu'avec le point de croix, on a fait le tour de la question comme en témoigne le point «Bargello» du fragment énigmatique ; ce point fait partie de la très vaste famille des points droits. D'origine florentine, le «Bargello» fut très à la mode au XVIIe siècle et très fréquemment utilisé pour garnir des sièges et divers éléments de mobilier. Le «Bargello» est fait de points comptés droits imbriqués de telle sorte qu'ils forment comme des vagues soulignées par un choix judicieux de couleurs qui donnent du relief à l'ouvrage terminé.

Par ailleurs, Tanaa anime régulièrement des ateliers de tapisserie sur canevas, à Toulouse, et dans les environs, pour tous les âges, comme par exemple pour MonToulouseSenior (0800 042 444). En particulier, cet été, en juillet.

Vos prochains rendez-vous sur l’agenda...

Enquête occitane
Lire la suite

Tulipes d'avril

16 Avril 2018 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Couleurs, #Atelier, #Billet du jour

Depuis treize ans, Festival des tulipes réjouit les habitants d'Istanbul, avec cette année 30 millions de tulipes fleuries dans tous les parcs de la ville, le long de toutes les grandes artères et même des autoroutes. Fleur préférée des sultans ottomans, ceux-ci en faisaient broder, ou tisser jusque sur leur caftan, en la déclinant dans toutes les couleurs.

On peut aussi s'inspirer de la forme de la tulipe pour coudre une jupe tulipe qui a la particularité d'avoir des plis à la taille, formant une sorte de corole à hauteur des hanches et un bas resserré. Cette coupe donne une allure particulièrement habillée à la silhouette. Des hanches un peu étroites y retrouvent du volume, mais ce même volume fait un peu «boursouflé» sur un surplus de ventre... escarpins ou ballerines complètent avec bonheur et légèreté une jupe tulipe et en soulignent l'allure légère. C'est en outre un type de jupe assez facile à coudre, à condition d'avoir un bon patron, pour un bel effet.

Tulipes d'avril
Tulipes d'avril
Lire la suite

Peindre - tisser - peindre - tisser

14 Avril 2018 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Musées, #Art textile, #Billet du jour

Le Musée départemental de Labastide-Rouairoux reçoit  trois artistes peintres qui travaillent aux confins du textile.

Henri Darasse peint avec des rouleaux d'où il nait un entrelacement évoquant la construction chaine/trame du tissage, selon le sens de passage du rouleau. Répétition, sans monotonie, mais avec un rythme presque dansant. Sa recherche esthétique se situe non pas du côté de la représentation ou de la signification (symbolique, anecdotique, historique...), ni même du côté de l'émotion, plutôt de l'effet produit par la peinture elle-même, à partir d'une contrainte prédéterminée pour en tirer des effets accidentels. Et tout se jour dans l'écart entre la contrainte et les «accidents».

Alain Garrigue explore aussi le tissage par ses techniques et ses motifs de peinture.

Alain Fabreal choisit Pénélope, qui chaque nuit détisse la toile tissée dans la journée, comme une métaphore de la peinture et travaille comme elle autour de cette répétition circulaire. Recommencer, reprendre, répéter sont aussi les mots de la peinture.

Exposition « Ça peint : ça tisse ».
À voir jusqu'au 21 octobre 2018
Lieu : Musée départemental du Textile - Rue de la Rive - 81270 Labastide-Rouairoux

Vos prochains rendez-vous sur l’agenda...

Rouleaugraphie - Henri Darasse

Rouleaugraphie - Henri Darasse

Lire la suite

À Montauban, on y couds...

12 Avril 2018 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Bonnes affaires

Notez cette prochaine date, à Montauban.

À Montauban, on y couds...
Lire la suite

Les Antipénélopes

11 Avril 2018 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Art textile, #Billet du jour

«Elles ont tout repris à leur compte : les sujets, les genres, les thèmes, les médiums qui caractérisaient, en les restreignant, les travaux-de-dames. Bienséance, décence, pudeur... Pulvérisés ces mots-clés. Elles revendiquent, elles parodient, faisant imploser les codes du genre servis par le sexisme».

Elles ? Des artistes qui dans l’arc du XXe et de ce début de XXIe siècle se sont échinées à exister et produire hors des sentiers barbelés par trop de jolies roses pour les filles. Si les Proverbes d’Annette Messager, les sculptures en crochet de Joanna Vasconcelos connaissent une aura internationale, les céramiques tatouées de Jessica Harrison, les performances de Pilar Albarracin, les broderies de Sally Hewett sont des œuvres plus confidentielles, mais largement représentatives dans le champ de l’art contemporain.
Il s’agit de découvrir, à travers leurs travaux, qui sont tout sauf "de dames" ce que dénoncent et révèlent ces Antipénélopes, et combien leur humour, leur iconoclasme, leur liberté conquise de penser et d’agir s’inscrivent dans l’histoire des révolutions féministes.» (source : Abattoirs).

C'est de la place de ces artistes dans l'art qu'il sera question dans la conférence que donnera Laura Bernard, professeur d'arts plastiques et d'histoire de l'art qui depuis les années 1990 explore les spécificités des productions artistiques contemporaines des femmes.

«De fil en aiguille, les Antipénélopes, XXe-XXIe siècle»
Vendredi 13 avril 2018 à 18h30
Auditorium des Abattoirs
Allée Charles-de-Fitte - Toulouse
Entrée libre
Dans le cadre du 21e Printemps lesbien de Toulouse
source : Abattoirs

source : Abattoirs

Lire la suite

Météo de printemps

9 Avril 2018 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Ça n'a rien à voir quoique..., #Billet du jour

Hier dimanche, une pluie sérieuse, appliquée comme un clerc de notaire s'est installée à Toulouse. Passer le printemps sous un parapluie, surtout un dimanche, c'est un peu décourageant. Et ce maudit soleil qui revient nous narguer le lundi !

À défaut de pouvoir aller se promener dans de beaux jardins, parcs et bois pour admirer les fleurs printanières, il est possible de coudre, au sec, des fleurs «kanzashi» en tissu comme le font les Japonaises qui les piquent ensuite dans leur chevelure, ou qui les utilisent comme décoration intérieure. À partir des gabarits fournis dans ce livre, et des restes de tissus que toute couturière amateure a chez elle, on coupe et coud toutes sortes de fleurs en transposant la technique de l'origami utilisée pour le papier au tissu. Et même pas besoin d'être une couturière aguerrie pour y arriver !

Fleurs kanzashi en tissu - 65 modèles inspirés par le Japon - par Sylvie Blondeau - Éd. Fleurus, 2014 - 80p. - 15,95€

Vos prochains rendez-vous sur l’agenda...

Météo de printemps
Lire la suite

Silhouettes

5 Avril 2018 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles, #Lectures textiles, #Billet du jour

Il était une fois un contrôleur des finances qui proposa une réforme complètement extravagante visant à supprimer les exemptions fiscales des certains hauts revenus, à partager les intérêts perçus par les fermiers généraux et même réduire le budget de son souverain. Cela fit grand tapage et le bonhomme dut se retirer de la vie publique*, en banlieue parisienne (dans son château quand même) où il passa désormais ses loisirs à découper des figurines avec la technique de l'ombre chinoise, d'après le buste de ses amis. Bref, à défaut d'avoir retapé les finances du royaume, il a laissé à la postérité cette technique bon marché pour faire des portraits. Et honneur suprême, son nom est devenu un nom commun de la langue française car s'il n'a pas inventé lui-même cette technique, il l'a grandement popularisée.

Puis, le mot silhouette en est venu à désigner la ligne générale du corps et des vêtements qui l'habillent. On parle d'une silhouette élégante... d'une silhouette sportive... Chaque époque de la mode se reconnait à une silhouette particulière, que même les ignares en matière de mode reconnaissent ; ainsi, mes vieux Burda des années 80, avec leurs patrons aux larges épaules... bref, c'est une belle revue des principales silhouettes de la mode de derniers siècles que vous a concoctée le Musée de la mode d'Albi. Jusqu'à la fin de l'année 2018. 

*Cela se passait en 1759. Ce n'est pas de nos jours qu'on verrait de telles abominations. (parmi lesquelles vous choisissez selon votre goût celle qui vous semble la plus abominable, les mesures proposées par M. de Silhouette ou son exil forcé)...

Vos prochains rendez-vous sur l’agenda...

Post-scriptum : à propos de l'évolution de la silhouette au cours des trois derniers siècles, on peut lire le livre de Georges Vigarello «La Silhouette - naissance d'un défi du XVIIIe siècle à nos jours», publié par le Seuil, dans la collection Points-Histoire, en 2012. 

Silhouettes
Lire la suite