Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Tata-Georgette

billet du jour

Surjeteuse

7 Octobre 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Bonnes affaires, #Billet du jour

En ce moment, Lidl propose dans son catalogue de promotions, entre les poireaux et la literie, une surjeteuse Pfaff à un prix imbattable (159€...) et une machine à coudre itou. Pendant combien de temps ? les offres promotionnelles de ce type sont ordinairement assez fugaces, il ne faut peut-être pas hésiter trop longtemps si on souhaite se procurer une bonne machine de base.

Merci à Mireille qui m'a fourni l'information. N'hésitez pas, vous aussi à partager vos informations pour de bonnes affaires.

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Lire la suite

Visite privée urgente

5 Octobre 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Musées, #Explorations textiles, #Billet du jour

Demain, ne ratez pas la «Visite privée» que Stéphane Bern consacrera au Musée des tissus et des arts décoratifs de Lyon. Un chroniqueur des fastes monarchiques au secours d'un joyau de la République, c'est un comble, non ? parce que même si le MTMAD n'a pas le statut de musée national, il en a largement l'envergure, avec la richesse de ses collections, des pièces uniques au monde. Le sort du MTMAD est pour le moment assez précaire, puisque nous ne savons pas encore comment sera réglé son avenir. Nous attendons avec impatience la décision qui le classera définitivement au rang auquel il doit être, c'est-à-dire un musée national au rayonnement international.

Si vous avez raté des épisodes de cet imbroglio muséographico-culturel-économique-politique, vous trouverez quelques informations ici.

Rendez-vous demain jeudi 6 octobre devant votre télévision à 15h40, sur France2 pour découvrir les coulisses des collections uniques au monde du MTMAD.

Et sinon, après en replay ici.

ps : si vous ne l'aviez pas compris, je suis fan de ce musée, que je ne manque pas de visiter et de revisiter chaque fois que je passe à Lyon ou à proximité.

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Visite privée urgente
Lire la suite

SaKaband

4 Octobre 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Billet du jour

Que deviennent les petites filles qui ont beaucoup joué au Mécano et au Lego ? elles inventent des formes nouvelles comme Mireille Bermudez qui a inventé le SaKaband, soit un sac qui devient selon comme on le zippe deux, trois, quatre ou cinq sacs différents, selon l'assemblage que l'on choisit pour les bandes le constituant, soit un ensemble d'éléments permanents et un ensemble d'éléments supplémentaires au choix.

Mireille Bermudez exposait ses créations au Marché Fait Main, sur les allées Jules-Guesde dimanche dernier (le dernier marché, avant ceux de Noël) et je n'ai pas résisté à l'envie d'en démonter un, de le remonter. Tout est parti de l'impitoyable cahier des charges que nous établissons toutes lorsque nous cherchons un sac : poches multiples intérieures et extérieures, changements de saisons, de circonstances et donc d'emploi du sac, éventuellement pouvoir l'assortir à sa garde-robe sans exploser la carte bancaire, durable mais changeant. Le résultat est modulable, réversible, adaptable composé de bandes textiles zippées, et le tout est classe. Les Sakaband sont disponibles ici - et ici. C'est nouveau et c'est à Toulouse. Bravo, le résultat est imaginatif et fonctionnel !

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

SaKaband
SaKaband
Lire la suite

Le nez dans le mooc...

3 Octobre 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Le nez en l'air, #Billet du jour

Le nez est au centre du visage mais qui se soucie de son éducation ? voilà chose faite par l'Ipsica qui propose un mooc qui commencera le 31 octobre.

Je décrypte...
- Ipsica : c'est l'Institut supérieur international du parfum, de la cosmétique et de l'aromatique alimentaire, situé à Versailles, organisme de formation professionnelle supérieure pour l'industrie.
- Mooc : c'est  un massive open online course en british ou si vous préférez un FLOT en français, acronyme de formation en ligne ouverte à tous.

Ce cours en ligne qui durera quatre semaines est ouvert à tous. Il faut pouvoir y consacrer trois à quatre heures par semaines. Et pour s'inscrire, c'est gratuit et c'est ici.

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Le nez dans le mooc...
Lire la suite

De l'art et du textile

29 Septembre 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Lectures textiles, #Billet du jour

Pour qui s'intéresse aux relations entre art et textile, voici un lien intéressant qui dirige vers le n°82 de la Lettre de l'Académie des Beaux-Arts, avec des articles courts et variés sur la rencontre de l'art et du textile.

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

De l'art et du textile
Lire la suite

Puces ariégeoises

28 Septembre 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Bonnes affaires, #Billet du jour

Ce weekend, c'est Puces des couturières à Tarascon-sur-Ariège.

La grande nouveauté de cette année, c'est qu'il y aura des ateliers d'initiation à la couture, au scrapbooking, à la broderie (avec le club de broderie de Tarascon).

Des travaux d'aiguille seront également exposés pour le régal des yeux : patchwork, ouvrages brodés, customisés et beaucoup d'autres choses encore.

Enfin, sa majesté «le sac plastique» est définitivement détrôné par le sac papier : aucun sac plastique ne servira à emballer vos emplettes. On peut aussi venir avec son panier personnel pour le remplir de toutes les merveilles trouvées sur place. La gare est à proximité, et tout près, il y a un parking. Une buvette sera également pourvue en petite restauration froide.

Bonnes farfouillettes aux puces tarasconaises !

Et en revenant, on peut faire un crochet pour aller voir l'exposition «Tissé / Retisser» à Pamiers, organisée conjointement par les associations Pénélopée et Mille Tirroirs et les Abattoirs de Toulouse. Les plasticiens et artistes exposants travaillent le textile de multiples façons pour renouer avec le riche passé du textile en Ariège et explore les liens entre production industrielle et artisanale, art contemporain, design et innovation.

Lieu : Salle Espalioux - Rue Jules-Amouroux - et Salle La Providence - 25, rue Gabriel-Péri - 09100 Pamiers

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Puces ariégeoises
Puces ariégeoises
Lire la suite

Printemps de septembre

24 Septembre 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles, #Billet du jour

Le textile fait peu à peu son nid dans l'art contemporain ainsi que le montre Marion Baruch, sculptrice maintenant octogénaire qui a exploré tout au long de sa trajectoire différents matériaux, comme le bois, le verre, le métal. Mais depuis quelques années c'est le textile qui est le support de son travail, notamment les chutes, les résidus textiles. Tout est motif artistique : la fibre proprement dite, le tombé, en particulier pour les pièces qu'elle récupère dans les ateliers de confection, à partir desquelles Marion Baruch construit une «géométrie molle».

C'est à voir dans le cadre du Printemps de Septembre, jusqu'au 23 octobre 2016. (Du mercredi au dimanche de 12h à 20h - Nocturnes les 23-24 septembre, 1er et 8 octobre jusqu'à 22h30 - Fermeture les lundis-mardis)
Lieu : L’Adresse du Printemps de septembre - 2, quai de la Daurade - 31000 Toulouse

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Printemps de septembre
Lire la suite

Faites de la récup...

20 Septembre 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Ça n'a rien à voir quoique..., #Billet du jour

Cette manifestation, annuelle depuis déjà 11 ans, aura lieu le weekend prochain à la Glanerie. Les exposants y présenteront des produits ou services ayant une dimension artistique et réutilisant des déchets, y compris textiles.

À ce propos, il est important de bien distinguer les différents textiles, ceux qui sont dégradables, et ceux qui ne le sont pas. Dégradables comme toutes les fibres végétales, le coton par exemple dont se régalent les lombrics, car cela leur fait un apport appréciable de produit carboné. Non-dégradables comme toutes les fibres synthétiques (tous les poly-quelque chose, à base de pétrole), qu’on ne peut pas non plus brûler dans sa cheminée. Le plus sage est soit de les réutiliser pour autre chose – si on est nul en couture, il suffit de les réduire en lanières pour faire du rembourrage de coussins, d’amigurimis, du panier du chien ou du chat, soit de les confier à un collecteur de textiles usagés, qui en principe les traite et les réutilise pour un nouvel emploi.

On pourra aussi rencontrer à La Glanerie des associations œuvrant à la réduction des déchets.

Lieu : La Glanerie – 37, impasse de la Glacière à Toulouse.

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Faites de la récup...
Lire la suite

Patrimoine textile

16 Septembre 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles, #Billet du jour

Ce weekend, c'est patrimoine ! Il me semble qu'il y aura fort peu de textile au programme cette année, en tout cas dans notre région. On pourra toutefois visiter le Pavillon Mazar, à Toulouse, construit vers 1826 pour servir de marché aux draps, puis il abrita une manufacture de chemises, du temps où il y avait encore de l'industrie textile à Toulouse. Depuis 1997, les vastes locaux de cette construction industrielle héberge le Groupe théâtral Merci.

C'est au 13, rue Sainte-Ursulle. Pour plus de renseignements : cliquez ICI ou ICI.

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Patrimoine textile
Lire la suite

Basse lisse creusoise

14 Septembre 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Billet du jour, #Art textile

Par quel mystère la bourgade d'Aubusson s'est-elle retrouvée, depuis plus de cinq siècles, au cœur de la production tapissière française ? Des génératons de maîtres lissiers s'y sont succédé pour tisser voyages, animaux légendaires, feuillages plus ou moins fantaisistes. Il y reste environ cent vingt professionnels aujourd'hui mais leur rayonnement n'a guère diminué depuis l'époque où la tapisserie faisait vivre à Aubusson plus de deux mille personnes.

Pour en savoir plus, on peut écouter l'émission que leur a consacré hier France Culture dans La Fabrique de l'histoire et qu'on peut podcaster ici.

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Basse lisse creusoise
Lire la suite

Pourquoi tant de laine ?

6 Septembre 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Ça n'a rien à voir quoique..., #Billet du jour

La vie c'est comme une pelote de laine ; on ne sait jamais quand elle va s'emmêler, ni quand elle va nous échapper des mains ! bref, le tricot comme sport bien périlleux !

«Pourquoi tant de laine ?» est une pièce écrite par Luc Tallieu, jouée par Marie-Cécile Fourès et Émilie Dejean, et jouée jusqu'au 11 septembre prochain au Théâtre de la violette.

Mais pourquoi donc faut-il que la tricoteuse représentée sur l'affiche ait l'air ahuri en plus de tenir ses aiguilles comme une poule qui aurait trouvé une fourchette ? Les tricoteuses que je fréquente ont ordinairement l'œil vif et le geste plus délié.

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Pourquoi tant de laine ?
Lire la suite

Citoyenne et tricoteuse...

2 Septembre 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Lectures textiles, #Billet du jour

Qu'il semble loin le temps où les tricoteuses, ces femmes du peuple qui assistaient aux assemblées et clubs révolutionnaires, entre 1789 et 1795, ont finalement été exclues des lieux politiques car si elles ne pouvaient certes pas prendre la parole à la tribune, elles ne se gênaient toutefois pas pour exprimer leur avis parfois de façon très expressive et bruyante, et essayer d'intervenir dans les débats.

Margrethe Vestager, commissaire européenne à la Concurence  démontre qu'on peut tricoter ET faire de la politique, ou qu'on peut faire de la politique ET tricoter ET même sérieusement déranger quelques grands de ce monde. Femme politique danoise, elle s'est récemment attaquée à une pile de dossiers particulièrement  lourds.

  • Sur les tricoteuses révolutionnaires, on peut lire l'ouvrage de Dominique Godineau «Citoyennes tricoteuses», édité par Perrin en 2004.

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

éléphant tricoté par Margrethe Vestager - tricoteuses révolutionnaires - Margrethe Vestager
éléphant tricoté par Margrethe Vestager - tricoteuses révolutionnaires - Margrethe Vestager
éléphant tricoté par Margrethe Vestager - tricoteuses révolutionnaires - Margrethe Vestager

éléphant tricoté par Margrethe Vestager - tricoteuses révolutionnaires - Margrethe Vestager

Lire la suite

Palette de peintre

31 Août 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Art textile, #Billet du jour, #Couleurs

Je voulais vous parler de la copie tricotée du tableau de Monet, mais mon amie Katell a été plus rapide m'a devancée et vous pouvez lire son excellent billet ici. Pour trouver des fils correspondant à la palette de Monet, je verrais bien les fils de Renaissance Deying, colorées avec des teintures végétales.

Outre la reproduction stricte d'un tableau, les palettes des peintres sont des sources d'inspiration infinies pour tous nos travaux textiles. Que diriez-vous de travailler sur la palette de Soulages que l'on peut voir au Musée de Rodez ?  ou celle de Yan Pei-Ming qui expose en ce moment ses «Ruines du temps réel» au Centre régional d'art contemporain à Sète, dans une gamme aussi assez sombre. Ou de celle de Paul Sibra, exposé au Musée de Lavaur ? ou de celle d'Alexandre Hollan exposé au Musée de Lodève ?

Si vous préférez les couleurs plus douces, la palette de Joseph-Bernard Artigue actuellement exposé au Musée de Gaillac vous inspirera peut-être ? les couleurs d'Henri Cueco (à Villeneuve-sur-Lot) ou de Gérard Fromanger (à Agen) devraient réjouir celles qui aiment travailler de beaux applats de couleurs, nets et francs. J'ai un faible pour la palette de Clavé (exposé à Eymoutiers).

Bref, les artistes exposés en ce moment dans la région, artistes de renommée mondiale comme Soulages ou Clavé, plus confidentiels comme Sibra, sont tous de merveilleux inspirateurs qui ne peuvent qu'enrichir notre modeste pratique textile.

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Palette de peintre
Lire la suite

Découvertes estivales à Bourgoin-Jallieu

30 Août 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles, #Billet du jour

Exercice de style proposé à une soixantaine d'artistes : faire des tresses. Cela donne «Avec et sans s'tresses».

Jusqu'au 4 décembre 2016 au Musée de Bourgoin-Jallieu.

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Découvertes estivales à Bourgoin-Jallieu
Lire la suite

Fin des vacances

28 Août 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Lectures textiles, #Billet du jour

Rangez ce maillot que je ne saurais voir... tout ça pile pour l'année du 70e anniversaire de la création du bikini qui fut lui aussi interdit entre les années 50 et 60 sur beaucoup de plages européennes, dans de nombreuses piscines. Tropkini, pasassezkini... en fait toujours trop-ou-pas-assez-quelque-chose dès qu'il s'agit du vêtement féminin... Qui se soucierait d'interdire la barbe car cela fait «barbu» ? ou pour en rester dans le domaine du vêtement, qui se soucierait d'interdire le port de certains maillots de football, faisant pourtant explicitement référence à des pays étrangers et musulmans ?

Il n'en demeure pas moins que le maillot de bain a lui aussi une histoire comme le relate si bien mon excellent confrère le blog Nuits de satin ou dans l'ouvrage déja ancien mais qui n'a pas pris une ride d'Olivier Saillard, le très sérieux et érudit directeur du Musée Galliera  «Les maillots de bain» publié aux Éditions du Chêne en 1998.

Mais ceci dit, rangez tous les maillots, les-trop-et-les-pas-assez, fin de la récré, tout le monde se remet au boulot dès demain. Et que ça saute ! Pour ce qui est du Bikini, le nôtre à Toulouse, c'est par ici. Et aux dernières nouvelles, il n'y a pas de dress-code pour y aller.

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

source inconnue (mesure du délit) - Eugène Trutat  (Musée Paul-Dupuy à Toulouse) -
source inconnue (mesure du délit) - Eugène Trutat  (Musée Paul-Dupuy à Toulouse) -
source inconnue (mesure du délit) - Eugène Trutat  (Musée Paul-Dupuy à Toulouse) -
source inconnue (mesure du délit) - Eugène Trutat  (Musée Paul-Dupuy à Toulouse) -
source inconnue (mesure du délit) - Eugène Trutat  (Musée Paul-Dupuy à Toulouse) -
source inconnue (mesure du délit) - Eugène Trutat  (Musée Paul-Dupuy à Toulouse) -

source inconnue (mesure du délit) - Eugène Trutat (Musée Paul-Dupuy à Toulouse) -

Lire la suite

Découvertes estivales à Grasse

25 Août 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles, #Billet du jour

Dans le cadre intime, presque confidentiel du Musée provençal du Costume et du bijou, on peut admirer l'exposition «Dentelles & parures, précieuses provençales» qui montre l'arrivée de la mode parisienne et bourgeoise dans le costume traditionnel, au cours du XIXe siècle.

Jusqu'au  31 décembre 2016 au Musée provençal du costume et du bijou, à Grasse.

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Découvertes estivales à Grasse
Lire la suite

Bas-fonds

23 Août 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Citations textiles, #Billet du jour

«Les habits de mariage avaient été commandés à deux soeurs, tailleuses du hameau de Chikâlovo, qui étaient de la secte des flagellants. Elles vinrent à plusieurs reprises essayer, demeurant chaque fois longtemps à boire du thé. Elles firent à Varvâra une robe cannelle, ornée de dentelles noires et de jais, et à Akssînia une robe vert clair, avec un devant jaune et une traîne. Lorsqu’elles eurent fini, Tsyboûkine ne les paya pas en argent, mais en marchandises de sa boutique. Elles partirent chagrines, tenant sous le bras des paquets de bougie et des boîtes de sardines, dont elles n’avaient que faire. Sorties d’Oukléevo, et arrivées dans les champs, elles s’assirent sur une motte et se mirent à pleurer.

Anîssime revint trois jours avant la noce, tout habillé de neuf. Il avait des caoutchoucs luisants, une cordelière à boules en guise de cravate, et sur les épaules un pardessus jeté sans que les manches fussent passées.»

Extrait de  «Dans le bas-fonds» d'Anton Tchekhov

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Lire la suite

Découvertes estivales à Lyon

20 Août 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles, #Billet du jour

Babouches brodées, sandales tressées, chaussons en velours, patik turc tricoté, et bien d'autres encore,  les liens entre chaussures et textiles sont nombreux. Selon ce que nous portons aux pieds, notre démarche a telle ou telle caractéristique et dit beaucoup sur la personne ainsi chaussée. C'est ce que montre la très belle exposition «À vos pieds».

Jusqu'au 30 avril 2017 au Musée des Confluences de Lyon.

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Découvertes estivales à Lyon
Lire la suite

Découvertes estivales à Millau

16 Août 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles, #Billet du jour

L'exposition «Si l'amour m'était conté» propose une plongée dans le monde fabuleux des costumes et accessoires qui ont habillé les acteurs des films inspirés par des contes, comme Peau d'Âne, la Belle au bois dormant, et tant d'autres, sans oublier la Belle et la bête.

Jusqu'au 12 novembre 2016, au Musée de Millau - Place du Maréchal Foch - 12100 Millau

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Lire la suite

Découvertes estivales à Tulle

11 Août 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Billet du jour, #Explorations textiles

Le point de Tulle est une dentelle à l'aiguille brodée sur un réseau très fin qui a fini par donner son nom au tulle...

Si cette technique longtemps manuelle s'est mécanisée depuis la deuxième moitié du XIXe elle continue à inspirer de nombreux artistes qui présentent «Trame de soi» dans quatorze lieux d'exposition de Tulle, soit une bien agréable façon de visiter cette ville.

Jusqu'au 27 août 2016 - La Cour des arts - 2, rue des Portes Chanac - 19000 Tulle

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Découvertes estivales à Tulle
Lire la suite

Découvertes estivales à Châtelaudren

7 Août 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Art textile, #Billet du jour

Pascal Jaouen dirige l'École de broderie de Quimper où il enseigne la broderie traditionnelle bretonne depuis 1995. Il est aussi créateur pour la haute-couture et c'est son merveilleux qui est présenté dans les locaux du Petit Écho de la mode, revue de mode qui parut de 1880 à 1983 dont vos grands-mères ont sans doute conservé de vieux numéros. Ce journal a fourni à des générations de femmes des patrons-modèles pour confectionner leur garde-robe et celle de leurs enfants.

  • Jusqu'au 31 août 2016, au Petit Écho de la mode - Place du Maillet - 22170 Châtelaudren

À noter qu'à Toulouse aussi, vous pouvez apprendre la broderie bretonne avec Gauthier Noëlle - tel 06 68 91 53 17 -

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Découvertes estivales à Châtelaudren
Lire la suite

Fragments de vie - dernier jour

7 Août 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Ce que fait la main, #Ça n'a rien à voir quoique..., #Billet du jour

On voit d'abord les personnages avant de voir les outils agricoles anciens dont ils sont constitués, en métal ou en bois. Puis on oublie les outils pour ne voir que les personnages extraits du spectacle «Fragments de vie» de la Compagnie Tête de pioche, théâtre d'objets comme d'autres spectacles récemment présentés au Mima de Mirepoix, festival dont Christine Saint-André a d'ailleurs été directrice artistique il y a quelques années.

Ces personnages noirs ne sont pas sinistres ni cafardeux, loin s'en faut, on les soupçonne même d'avoir une vie de lutins enjoués très affairés dans leurs nombreuses activités ; ils jouent, vont à l'école, travaillent, dansent, lavent, cuisinent, discutent entre eux et racontent toute une vie d'avant internet, du temps où les outils étaient faits pour tenir dans la main entière, ainsi qu'on peut le voir dans le «Dictionnaire des outils» de Daniel Boucard (publié par Cyrille Godefroy en 2006). Gestes oubliés des outils anciens que l'on trouve parfois dans les vide-greniers, outils patinés par une main, tout au long d'une vie, gestes perdus, outils rouillés et cassés, puis réinventés pour «Fragments de vie», que l'on a hâte de découvrir. En attendant, il est encore temps de déambuler dans le jardin magique de l'Ancienne pharmacie, où l'on est très aimablement accueilli par les maîtres de céans.

  • Jusqu'à mercredi 10 août 2016
    Ancienne Pharmacie - place Conti - 09400 Saurat

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Fragments de vie - dernier jour
Fragments de vie - dernier jour
Fragments de vie - dernier jour
Lire la suite

Découvertes estivales à Clermont-Ferrand

3 Août 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Art textile, #Billet du jour

Le FITE (Festival international des textiles extraordinaires) a lieu tous les deux ans à Clermont-Ferrand, en septembre, cette année pour la troisième édition. Mais à partir du printemps, on peut déjà visiter  de nombreuses expositions. C'est une sorte d'olympiade textile puisque les cinq continents y sont présentent leurs artisans, leurs designers textiles, leurs artistes, leur patrimoine textile et leur création contemporaine, artistique et industrielle.

Le plus sympathique, c'est que quasiment toutes les manifestations sont gratuites, donc une halte clermontoise s'impose. Comme il serait fastidieux de recopier le programme extrêmement riche de toute la saison, le mieux est d'aller directement sur la page fort bien faite du FITE.

  • Jusqu'au 25 septembre 2016 à Clermont-Ferrand.

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Découvertes estivales à Clermont-Ferrand
Lire la suite

Découvertes estivales à New York

30 Juillet 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles, #Billet du jour

On oppose fréquemment le fait-main au fait-machine... «Manus&Machina : Fashion in en Age of Technology» une exposition intelligente qui montre comment main et machine se réconcilient dans la couture et le prêt-à-porter.

Jusqu'au 14 août 2016 - au Met Fifth Avenue - 1000, Fifth Avenue - New York - NY 10028

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Découvertes estivales à New York
Lire la suite

Découverte estivale à Buckingham Palace

28 Juillet 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles, #Billet du jour

L'exposition «Fashioning a Reign, 90 years of style from the Queen's wardrobe» résume 90 ans de style à travers la garde-robe de la reine exposé à Buckingham Palace à Londres

Jusqu'au 2 octobre 2016

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Lire la suite

Découvertes estivales... à Anvers

25 Juillet 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles, #Billet du jour

La série des découvertes estivales commence avec l'exposition «Game Changers-Réinventer la silhouette du XXe siècle» au Musée de la Mode d'Anvers.

Jusqu'au 14 août 2016

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Découvertes estivales... à Anvers
Lire la suite

Suite médiévale

20 Juillet 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles, #Lectures textiles, #Billet du jour

Certaines troupes de reconstitution médiévale proposent des tournois et toutes sortes d'animations tels que camp militaire médiéval, marché, monastère, métiers, taverne et auberge, saltimbanques, fêtes médiévales et animent ainsi de nombreux lieux de nos vacances.

Les quelques troupes présentées ci-dessous ne sont même pas une brève sélection mais juste un choix arbitraire de ma part : Les Voyageurs du temps : reconstituent le passé de la préhistoire à 1918. Leur lieu d'entreposage doit ressembler à une caverne d'Ali Baba... Le Grand fauconnier : plus spécialisé dans le médiéval et situé à Cordes-sur-ciel, donc un voisin. Les Chevaliers et gentes dames d'Occitanie qui tourne aussi régulièrement dans la région.

D'autres groupes se lancent plutôt dans la compétition sportive comme l'Ost du Griffon noir, à Toulouse ou comme les Becuts de Gascogne qui pratique le behourd et le combat médiéval, et qui d'ailleurs recrute en ce moment des nouveaux participants, si vous êtes tentés par le port de l'armure.

Où trouver des costumes médiévaux ? Certaines de ces troupes louent des costumes, il faut les contacter directement pour plus de précisions. On trouve aussi à Toulouse une boutique de mode médiévale, Apside Clothes située rue Pargaminières - nom de rue qui fait référence à l'activité médiévale de la rue, est-ce un hasard ? - mode médiévale certes élargie au gothique, néo-fantastique, cyberpunk, steampunk, etc.

On peut  coudre soi-même son costume en suivant toutefois les utiles précisions du site «Passion médiévale» qui déborde certes dans le jeu de rôle, la littérature fantastique gothique mais qui est une mine d'informations sur la reconstitution médiévale. La règle de base : éviter les anachronismes (donc pas de zip... pas de vêtement de couleur vive, pas de chaussure à talon aiguille, etc.), soigner les détails, les accessoires.  On peut lire quelques autres conseils très avisés avant de se lancer dans la confection d'un costume médiéval. De même une costumière partage sa grande compétence en ce domaine et dénonce le «merdiéval».

Enfin, on trouve des patrons tout fait, surtout chez les éditeurs anglophones comme McCall, Butterick. Burda fait plus volontiers des costumes de carnaval, donc pas très intéressants pour le médiéval. Il va de soi que les patrons «médiévaux» sont en fait contemporains car le patronnage n'existait pas à l'époque médiévale. En tout cas, on n'en a aucune trace historique.

Et pour finir, voici quelques lectures utiles pour compléter ce billet :

Bon voyage dans le temps !

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Suite médiévale
Lire la suite

À Barcelone

12 Juillet 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Musées, #Billet du jour

Lors d'un prochain passage à Barcelone, penser à aller visiter le Musée du design qui présente une importante exposition permanente «Vêtir le corps, silhouette et mode» tout un programme ! et encore ce n'est qu'une petite partie des collections qui est exposée.

Mon rêve : me laisser enfermer une nuit dans les réserves de ce type de musée... pour fureter, regarder... Toutes les silhouettes créées depuis plus de quatre siècle par tous les artisans des métiers de la mode y sont présentées, sans oublier les grands noms de la haute couture espagnole (Balenciaga, mais pas seulement) et des créateurs plus récents comme Josep Abril, Andrea Ayala, Miriam Ocariz.

Museu del Disseny de Barcelona

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Lire la suite

Estivales du chapeau

9 Juillet 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Billet du jour

Le chapeau revient à la mode. D'abord, on dit qu'on n'a «pas une tête à chapeau», puis, on commence par une casquette ou un béret un jour de frimas, puis on ose le chapeau, le vrai, simple, discret. Puis on ose des formes plus audacieuses. Et ça y est, on est piqué, on a pris goût au chapeau.

Une soixantaine de chapeliers et modistes venus de toute la France et de l'étranger se réunissent à Caussade dans le village des modistes pour présenter leurs collections au cours des jours à venir. Il y a même un concours pour choisir les meilleurs. Ce concours compte plusieurs catégories : «Feutre» - «Fleurs et plumes» - «Paille» - «Spectacle» - Si les professionnels sont les plus nombreux à présenter leurs créations, quelques amateurs audacieux n'hésitent pas à les rejoindre, rendant ainsi hommage au savoir-faire caussadois né à l'initiative Pétronille Cantecor, en 1796, cheffe d'entreprise prospère qui commença en tressant de la paille tout en gardant ses moutons. À la fin de sa vie en 1846, Pétronille Cantecor faisait travailler plus de 300 personnes.

Puis Caussade est devenu un très grand centre de production de chapeaux, qui employait environ 3 000 personnes dans une trentaine d'usines, au début du XXe siècle, avec les fameux canotiers notamment, même si l'industrie locale ne se limita pas uniquement à la paille tressée en fins rubans cousus en rond. Aujourd'hui trois fabricants chapeliers maintiennent le flambeau de la chapellerie caussadoise et produisent des chapeaux de qualité, employant pour cela 120 personnes.

Du 13 au 17 juillet 2016, à Caussade, dans le Tarn-et-Garonne. Le programme détaillé est ici. Notez que le lundi 18 sera consacré aux visites d'usines (Willy's Paris, Crambes, Coustillères) et à la visite de l'Épopée chapelière.

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Estivales du chapeau
Estivales du chapeau
Lire la suite

Les tournois de l'été

8 Juillet 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Ça n'a rien à voir quoique..., #Billet du jour

Le Moyen Âge est l'époque de prédilection des spectacles de reconstitution historique. Rejouer des tournois, des batailles, des événements qui ont marqué leur époque ou tout simplement le quotidien de nos lointains ancêtres, tout est prétexte à mettre en scène cette époque.

Au début, les reconstitutions médiévales tenaient plus de la mascarade avec des déguisements approximatifs. Avec le temps, et en s'appuyant sur les nombreux travaux d'historiens qui se sont penchés sur la vie quotidienne médiévale, dont le fameux «Montaillou village occitan» de Leroy-Ladurie, publié dans les années 1970, la démarche s'est bien affinée, se rapprochant ainsi de l'archéologie expérimentale.

On trouve désormais de nombreuses troupes d'amateurs éclairés qui consacrent leurs loisirs à des reconstitutions minutieuses, très bien documentées. Dans ces reconstitutions, le costume tient bien sûr une place de choix ; tissus qui imitent le plus possible ceux de l'époque, (donc pas de synthétique, peu de coton, mais de la laine, du chanvre, du lin), des couleurs obtenues selon les recettes médiévales, des ornements et des passementeries copiées sur les quelques restes dont disposent les musées ou qui figurent aussi dans l'iconographie. Même la coupe des vêtements suit du plus près possible les modes de l'époque médiévale.

Voici un bref calendrier des fêtes médiévales de la région, où il sera possible d'admirer le travail de longue haleine des «reconstitueurs» :

En juillet :

09 - Lapradelle-Puilaurens 11 –

09 et 10 – Montaner 64 – Marché

09 et 10 – Fumel 47 – Médiévales du châtea de Bonaguil

10 – Rocamadour 81

13 et 14 – Cordes-sur-Ciel – Fêtes du Grand fauconnier dans un véritable village médiéval, où se croisent dans les ruelles les «médiévaux», défilés, et même une taverne proposant des «breuvages» d’époque...

15 et 16 – Lombers 81

16 – Saint-Izaire 12

17 – Villeneuve d’Aveyron 12 – Féérie médiévale

20 – Tuchan 11 – château d’Aguilar

21 au 24 – Lagarde-Viaur 81

23 et 24 – Balaruc-le-Vieux 34

23 et 24 – Leuc 11

26 – La Couvertoirade 12 – Mascarade médiévale

29 au 07 août - Taussac 12

30 et 31 juillet – Mazamet 81 – Château d’Hautpoul

31 – Sainte-Eulalie-de-Cernon 12

En août :

03 et 04 – Tuchan 11 – Château d’Aguilar

06 et 07 – Mauvezin 65

06 et 07 – Termes d’Armagnac 32
06 et 07 – Mazères 09

07 – Penne d’Albigeois 81

07 et 08 – Gourdon 46

09 et 10 – Duilhac 11 – château de Peyrepertuse

12 – Foix 09 – Banquet de Gaston Febus, organisé par l’association Foix Terre d’histoire, en plein centre du centre historique de Foix

13 – Aurignac 31

14 et 15 – Monflanquin 47

27 – Brusque 12

27 – Burlats 81 – Festival des troubadours

27 et 28 – Vielmur-sur-Agout 81

Et ce n'est que la partie régionale, puisqu'il y a environ 600 fêtes médiévales, rien qu'en France, chaque année. Soit plusieurs milliers en Europe, sur les routes de vos vacances.

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Les tournois de l'été
Lire la suite

Tout est calme

5 Juillet 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Art textile, #Billet du jour

Dans un récent billet, je vous annonçais l'exposition «Tout est calme». Voici quelques images de la collection des vingt-et-un manteaux exposés, manteaux à regarder, manteaux pour rêver, manteaux à porter ? Si la forme est presque toujours identique, les matériaux utilisés, sous un air  d'insolite, d'humour, de dérision, explorent nos habitudes de consommation du vêtement en nous guidant dans des univers très différents les uns des autres. Et ce n'est qu'une partie des œuvres exposées de Chantal Fochesato. Le reste a résisté à mes capacités photographiques, il faut donc aller voir sur place.

  • À visiter tout l'été, jusqu'au 10 septembre
    à la Fondation Écureuil - 42, rue du Languedoc à Toulouse

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Tout est calme
Tout est calme
Tout est calme
Tout est calme
Lire la suite

Conversations dans la tribune VIP

1 Juillet 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Musées, #Billet du jour

Peut-être que le foot a une certaine utilité, finalement... J'étais persuadée que le foot, c'est le foot, et qu'en regardant un match, on pense foot, on parle foot, on chante foot. Ben non ! voilà qu'on y parle chiffons. Et même qu'on y prendrait conscience de l'importance d'un certain musée de tissus. Je rêve !

C'est ce qui s'est produit à Lyon lors d'un match de l'Euro où il fut question du Musée des Tissus de Lyon. Je vous laisse lire ici les détails... et signez la pétition si ce n'est déjà fait.

Vos prochains rendez-vous textiles
à Toulouse et dans la région...

Lire la suite

Danse avec les doigts

30 Juin 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Ce que fait la main, #Ça n'a rien à voir quoique..., #Billet du jour

La dextérité s'améliore ordinairement en faisant travailler ses doigts. En voici un bel exemple.

Lire la suite

Rappel des consignes...

27 Juin 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Citations textiles, #Billet du jour

En ces temps de soldes, il est bon de réfléchir à quelques consignes doctement élaborées par Honoré de Balzac dans son «Traité de la vie élégante». En voilà un qui aurait fait un excellent blogueur !

[...] L'élégance veut impérieusement que les moyens soient appropriés au but. De ce principe dérivent deux autres aphorismes qui en sont la conséquence immédiate. L'homme de goût doit toujours savoir réduire le besoin au simple. Il faut que chaque chose paraisse ce qu'elle est. La prodigalité des ornements nuit à l'effet.

[...] L'incurie de la toilette est un suicide moral.

[...] La brute se couvre, le riche ou le sot se parent, l'homme élégant s'habille.

C'était en 1830, mais c'est toujours d'actualité. Bonnes soldes !

Lire la suite

Tout est calme

23 Juin 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles, #Billet du jour

Aujourd'hui commence l'exposition «Tout est calme» qui présente les œuvres de Chantal Fochesato, à la Fondation Écureuil, jusqu'au 10 septembre 2016.

Dans la vidéo cì-dessous, Chantal Fochesato explique comment elle est tombée dans l'art contemporain, dans l'art textile en particulier, dans les cartes postales, dans les étiquettes...

Pendant toute la durée de l'exposition, Chantal Fochesato animera des ateliers. Consultez le programme !

Lieu : 42, rue du Languedoc - Toulouse - entrée libre

Lire la suite

L'arbre de juin

17 Juin 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Le nez en l'air, #Billet du jour

Qui se promène en cette période de l'année dans le centre de Toulouse sent le parfum délicat, subtil et apaisant des nombreux tilleuls en fleurs.

Comme le tilleul pousse relativement rapidement, qu'il résiste très bien aux pollutions citadines et qu'il a fière allure avec son beau volume sous lequel on peut circuler à l'ombre, on le plante souvent sur les places ou le long des allées et avenues. D'ailleurs, ce fut très souvent le tilleul qui fut choisi pour être planté comme arbre de la liberté, en 1792, au moment de la Révolution française.

Si le tilleul est surtout réputé pour pour ses usages médicinaux, à partir des fleurs ou de l'aubier et des bourgeons, il a aussi des usages textiles. Son écorce interne est encore utilisée pour faire des cordes et des ficelles.

Les Japonais font même un tissu assez raffiné à partir de cette fibre extraite de l'écorce. «Shinafu» cela signifie «tissu de tilleul», utilisé pour les vêtements d'extérieur, des draps, des sacs et divers articles. Mais comme le traitement de cette fibre n'a pas été mécanisé, sa production a régressé, jusqu'à devenir uniquement une production domestique, à usage familial. De plus, elle a subi la très puissante concurrence du coton et des fibres synthétiques depuis un siècle. C'est une étoffe d'une belle couleur beige chaud, si on ne la colore pas, et très solide, d'une belle texture sèche. Étoffe rare, très confidentielle, en tout cas.

Lire la suite

Ça vous occupe...

10 Juin 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Ça n'a rien à voir quoique..., #Billet du jour

Laquelle d'entre nous qui pratiquons la broderie, le tricot ou toute autre ouvrage d'aiguilles comme loisir n'a jamais entendu, de la part d'un brave monsieur au sourire narquois, cette phrase*, accompagnée d'un hochement de tête condescendant : «Ah, c'est bien... ça vous occupe...».

DÉCRYPTAGE

«Ah, c'est bien...»

Premièrement, cela suppose que nous nous soucions de son approbation pour pouvoir nous adonner à notre loisir préféré.

Deuxièmement, cela remplace avantageusement tous les commentaires, questions, discussions qu'il n'imagine pas pouvoir poser à propos d'une activité dont il n'imagine pas l'intérêt. L'intérêt de créer avec ses mains, de donner forme à la fabuleuse matière textile, de jouer avec les couleurs, de réaliser une garde-robe vraiment personnelle  ou d'offrir des cadeaux à ses proches et même, sur un plan plus trivial, d'épater la collègue de travail, de réparer vêtements et articles textiles de la maisonnée. Car qui dit travaux d'aiguilles dit aussi bien la création sublime que la réparation salvatrice. Bref, les motivations sont multiples et elles n'ont pas besoin de l'approbation du monsieur.

Les commentaires, questions, discussions, c'est bon pour les activités sérieuses, comme le foot. Ben oui ! faut pas tout confondre. Le foot, c'est sérieux. D'ailleurs, la télé en parle (y compris au JT), la presse nationale en parle, la presse régionale en parle, les ministres en parlent, tout le monde en parle. Le pays entier est suspendu aux mollets de gars en culottes courtes, aux vérités péremptoires, redondantes et définitives émises par des milliers de commentateurs auto-accrédités. Alors que nous, nous n'avons que nos blogs pour nous informer, pour informer nos amies et consœurs et une presse très spécialisée confinée au fin fond des maisons de presse, et encore pas partout. Car la presse généraliste est ordinairement fort discrète quant à nos activités, qu'il s'agisse des expositions des clubs, des rencontres, à part l'inévitable photo de groupe  des organisatrices dans les pages locales - et tant pis si vous habitez dans le département d'à côté. À quand de vrais articles de fonds avec des vrais commentaires techniques et artistiques sur les travaux exposés, sur le parcours des exposantes, sur leurs projets, sur les tendances nouvelles ? Pour le moment, nous devons nous contenter d'une seule émission télévisée, un seul trimestre par an. D'aucuns argumenteront que nous ne sommes pas assez nombreuses, alors qu'il n'est pas sûr que les pratiquants de foot (pas les canapés-bièristes) soient plus nombreux que  les pratiquantes de loisirs textiles... mais il n'y a aucune statistique officielle qui nous compte.

Quant à «ça vous occupe...» cher monsieur, ce n'est pas vraiment pour nous occuper car la journée moyenne d'une femme ne manque pas vraiment d'occupations... les prolongations, nous sommes nombreuses à les pratiquer tous les jours pour boucler la double journée, même sans arrêts de jeu. Dans «ça vous occupe...», se tapit aussi la  pensée sous-jacente qui considère les loisirs textiles (pratiqués majoritairement par des femmes) comme un aimable passe-temps dérisoire, superflu, futile, tout juste destiné à remplir le vide supposé insondable de nos vies... quelque part entre le sudoku du dimanche et la lecture de l'horoscope. Pas comme le foot (pratiqué majoritairement par des hommes), activité sur laquelle repose la marche du pays du monde.

Bref, la période va être propice pour balancer la petite phrase perfide «Ah, c'est bien... ça vous occupe...» au premier footeux qui passe, pour voir quelle tête cela lui fait. Surtout, n'oubliez ni la condescendance, mais juste une touche, ni le sourire narquois, à peine esquissé. Puisque ça les occupe !

* - la 49e petite phrase...

Pour suivre l'actualité toulousaine, consultez l'agenda...

Lire la suite

Du carcan au confort

7 Juin 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles, #Billet du jour

Des corsets victoriens aux caleçons griffés par les couturiers contemporains, c'est toute une histoire qu'expose le Victoria & Albert Museum de Londres, celle des sous-vêtements, lingerie intime, dont pendant longtemps il était inconvenant de prononcer le nom dans la conversation. Quant à les montrer, c'est une mode très récente (et pas toujours heureuse...)

Ils y font l'objet de l'exposition «Undressed : a brief history of underwear» qui passe en revue tous les aspects de ce vaste domaine de l'industrie textile : formes, matériaux, couleurs, usages, fabrication, relations avec la mode, stylisme, mais aussi avec la santé, et même avec la moralité. Tout est passé en revue pour notre plus grand plaisir.

À défaut d'aller à Londres, on peut toujours se procurer le catalogue de l'exposition, un livre sur les crinolines, sur le modelage de la silhouette.

Lieu : Victoria & Albert Museum , à Londres (à moins de 2 heures de Toulouse). Jusqu'au 12 mars 2017

Du carcan au confort
Du carcan au confort
Du carcan au confort
Lire la suite

Chapoleone

3 Juin 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Bonnes affaires, #Billet du jour

Comment ne pas se chapeauter à Toulouse ? cela va devenir impossible car nous avons une nouvelle boutique de chapeaux en centre ville. Il s'agit d'une jeune entreprise de Villefranche-de-Lauragais qui fabrique votre chapeau sur mesure, créée par deux jeunes passionnés qui ont racheté les machines d'une ancienne fabrique et se sont lancés dans la fabrication. Chapeau de feutre, chapeau de (vraie) paille. Pour toutes les saisons, pour tous les goûts, même si la dominante est plutôt classique, avec un fini très soigné. Un bon chapeau de bonne qualité et bien entretenu (rangé hors saison dans son sac individuel - ou sa boite - , à l'abri des mites et de la poussière, brossé de temps à autre) constitue une des bases de la garde-robe car il dure longtemps. On a plaisir à le retrouver à chaque début de saison - dixit votre servante qui a une trentaine de chapeaux.

Pour les heureux Toulousains, en ce moment, les créateurs de Chapoleone ont ouvert une boutique éphémère au centre ville où ils expliquent très volontiers leur parcours et leur démarche. On peut bien sûr y essayer les modèles avant de choisir la forme, la couleur, les finitions et accessoires pour personnaliser LE chapeau que l'on adopte.

Où ? La boutique éphémère CHAPOLEONE au 14, rue Croix-Baragnon à Toulouse Quand : du 1er au 30 juin, du mardi au samedi, de 10h à 19h et tous les jeudis soirs jusqu'à 20h.

Lire la suite

Carreau Vichy

1 Juin 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Films textiles, #Billet du jour

Tissu traditionnellement utilisé pour les rideaux de cuisine ou les nappes de restaurant, le vichy est entré dans nos garde-robes le 18 juin 1959.

Pour en savoir plus : «La robe Vichy de Jacques Esterel» sur Arte - (durée 26 minutes et disponible sur Arte+7 jusqu'au 6 juin 2016).

Carreau Vichy
Lire la suite

Les nouvelles adresses

31 Mai 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Bonnes affaires, #Billet du jour

Voici les derniers venus que j'ai récemment inscrits dans le carnet d'adresses.

Tout d'abord, des magiciens de la couleur, car le monde confidentiel des teinturiers à base de plantes est en pleine effervescence et organise de nombreux stages, ateliers, expos.

  • Paysan des couleurs - Frédéric Boyer - Fabre de la Grange - 81140 Penne-du-Tarn - tel 05 63 56 36 14 jardinier teinturier - organise également des stages.
  • Couleurs en herbe - - à Castanet-Tolosan - propose des ateliers de teinture végétale.
  • Terre de pastel - c'est une boutique, un petit musée, un lieu de stages, pour découvrir les multiples facettes du pastel - 629, rue Max-Planck - 31670 Toulouse-Labège - tel 08 00 94 01 67.

Deux nouvelles merceries, en Ariège et dans le Tarn,si vous allez par là-bas. Cela fait vraiment plaisir d'annoncer ces nouvelles boutiques, alors que tout le monde croyait la mercerie de ville moribonde.

  • Un Instant chez moi - 3, rue de la République - 0400 Tarascon-sur-Ariège - tel 09 84 15 32 92.
  • Au comptoir créatif - 62, rue Joseph Rigal - 81600 Gaillac - mercerie en boutique et vente en ligne -

Une boutique de chapeaux que j'avais oublié de mentionner et qui pourtant mérite le détour. Où avais-je donc la tête ?

Un atelier pour apprendre les travaux d'aiguilles.

  • Temps libre - association de travaux d'aiguilles (patchwork, dentelle, broderie) - 31 Saint-Léon - tel 06 07 36 19 31.

Des adresses et contacts qui n'ont rien à voir, quoique...

  • RueCup - une appli intelligente pour la récup', qui géolocalise pour objets abandonnés sur le trottoir, à Toulouse et ailleurs - C'est tout nouveau, c'est une création toulousaine et cela deviendra ce que nous en ferons au fil de nos déambulations citadines.
  • 1001 Papiers - 19, rue Bouquières - Toulouse - boutique et atelier de reliure - Bon, d'accord, c'est du papier, pas du tissu, mais globalement on est toujours dans le monde de la fibre. Et les passerelles sont nombreuses du monde du textile au monde du papier.
  • My visa city - tel 06 09 85 33 74 - pour apprendre à faire des produits d'entretien écologiques - à Toulouse, notamment pour l'entretien du linge. Intéressant à expérimenter en tout cas.

Bonnes découvertes à vous !

Lire la suite

In the mood for blue

27 Mai 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles, #Billet du jour

C'est avec les grandes découvertes des XVe et XVIe siècles que l'indigo asiatique est venu détrôner le pastel européen car il est trente fois plus concentré en pigment colorant, l'indigotine, le colorant naturel le plus largement répandu, utilisé depuis des millénaires, inaltérable.

L'exposition «In the mood for blue» présentée par l'Espace Asia résulte de la rencontre entre la couleur indigo et un collectionneur passionné de textiles, Guy Jacqmin, qui dit être tombé dans le textile dès sa plus tendre enfance.

C'est à un vaste périple asiatique qu'il nous convie par la  grande variété de textiles asiatiques teints à l'indigo qu'il a rassemblés,  du châle indien du Punjab, aux vestes paysannes de Thaïlande ou de Chine, aux porte-bébé de Laos, aux ikats de Timor, des manteaux et kimonos japonais. C'est tout un savoir-faire d'artisans anonymes qui nous est ainsi montré, dans de multiples techniques (tissage, broderie, teinture, peinture sur tissu, couture).

J'ai particulièrement admiré une petite veste chinoise d'enfant en dix épaisseurs assemblées, véritable prouesse, quand on sait la difficulté à assembler correctement une seule doublure.

Il ne faut surtout pas craindre de pousser la porte d'Espace Asia où on est fort bien accueilli. D'ailleurs l'Espace Asia nous avait déjà régalées avec une belle exposition consacrée aux ikats. Seule restriction : ne touchez pas...

Et pour prolonger ce voyage dans le bleu, le livre de Catherine Legrand «Indigo» édité par La Martinière sera une ressource précieuse.

Où : Espace Asia - 5, rue Croix Baragnon - Toulouse
Jusqu'au 12 novembre 2016 - Gratuit

«Indigo» de Catherine Legrand - impression japonaise - veste chinoise - porte-bébé chinois avec franges
«Indigo» de Catherine Legrand - impression japonaise - veste chinoise - porte-bébé chinois avec franges
«Indigo» de Catherine Legrand - impression japonaise - veste chinoise - porte-bébé chinois avec franges
«Indigo» de Catherine Legrand - impression japonaise - veste chinoise - porte-bébé chinois avec franges

«Indigo» de Catherine Legrand - impression japonaise - veste chinoise - porte-bébé chinois avec franges

Lire la suite

100 % de soleil

25 Mai 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Bonnes affaires, #Billet du jour

Ça y est, le beau temps revient. C'est le moment de porter un beau chapeau sur la tête pour profiter à fond du soleil, du ciel bleu. On en trouve à la Boutique à chapeaux qui propose en ce moment jusqu'à 50% de remise.

Et si vous ne savez pas choisir car «vous n'avez pas une tête à chapeaux» - enfin c'est ce dont vous êtes persuadée, la vendeuse sait très bien guider le choix. Tout compte : le placement sur la tête (pas comme un casque de motard, de préférence), l'accord avec la forme du visage, avec la chevelure, avec la silhouette générale, le choix de la couleur, la matière. Un beau chapeau (pas forcément chichiteux) bien choisi est toujours valorisant.

Lieu : 16, rue Croix Baragnon - Toulouse - tel 05 61 53 49 55 Jusqu'à quand : juillet.

100 % de soleil
Lire la suite

Un instant chez elle

23 Mai 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Bonnes affaires, #Billet du jour

À Tarascon-sur-Ariège, Aurélie a repris l'ancienne mercerie depuis plus d'un an maintenant et, outre l'activité de mercerie traditionnelle qui offre un très large choix de laines, de fils et de tous les articles nécessaires aux travaux d'aiguilles, elle y développe aussi des ateliers de couture, de tricot, crochet, collectifs ou individuels. Et même, chaque dernier jeudi du mois, à 18h, il y a l'apéro TCCB (tricot-couture-crochet-broderie), tout ça au bord de l'Ariège.

La boutique est spacieuse, très colorée et lumineuse, avec un coin atelier couture, au fond, équipé de machines à coudre et de tout le matériel nécessaire, et un coin cosy avec fauteuils et canapé, au milieu de la boutique pour les ateliers tricot-crochet-broderie.

Comme on le voit, les belles merceries de la région ne se contentent plus de proposer bobines et aiguilles mais s'appliquent à former de nouvelles adeptes de ces si beaux loisirs.

Lieu : Un Instant chez moi - 3, rue de la République - 09400 Tarascon-sur-Ariège - tel 09 84 15 32 92

Un instant chez elle
Lire la suite

Industrie locale

21 Mai 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Billet du jour

Où ai-je donc lu que l'industrie textile est la troisième au monde ? par le nombre de personnes qu'elle fait travailler. À Toulouse, ce n'est certes pas la première industrie locale mais Tricotage Toulousain y tient une place originale, innovante avec des nouvelles productions d'une grande technicité. Comme je ne vais pas paraphraser un article fort bien écrit par G. Kervella, je vous invite à le lire ICI. La maille a du talent !

Lire la suite

Avec 100g de laine...

19 Mai 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Art textile, #Fibres à la folie, #Billet du jour

Avec 100 grammes de laine, que feriez-vous ? Voici dans cette vidéo de la Brebis Perrette quelques pistes.

Lire la suite

Texture textile

13 Mai 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Lectures textiles, #Billet du jour

On y brode, on y coud, dans notre nouvelle région qui n'a toujours pas de nom qui tienne en moins de deux lignes. C'est aux artistes régionaux qui utilisent le textile sous toutes ses formes qu'est consacré le dossier de la revue «Art dans l'air». Il y est question du travail à base de crin de cheval par Anaïs Duplan, des tentures de Hassan Musa, des installations d'Anne Sarda, des dentelles de Sandrine Ginisty, des peintures sur tissu de Vincent Deliat, des patchworks narratif d'Emma Shulman, les récupérations de Corinne Bertheas, des broderies à la machine de Francine Fardouet et de Catherine Rosselle, entre autres. Car les artistes sont nombreux et on ne souhaite qu'une chose : voir plus souvent leurs œuvres exposées.

Dans ce vingtième numéro de la revue «Art dans l'air», il est aussi question du papier comme matériau artistique - le papier étant un cousin du tissu... - avec un article très intéressant sur les découpages papier de Benoit Ponsolle, qui a commencé à découpé du papier pendant les cours de philo, en terminale. Depuis, ce jeune Toulousain poursuit son parcours d'autodidacte du cutter. Et un autre article sur les pliages d'Erwan Soyer.

«Art dans l'air» : toute l'actualité des arts visuels en Midi-Pyrénés-Languedoc-Roussion.
Prix : 5€ - diffusé chez Ombres blanches, Privat et à la librairie des Abattoirs.

Texture textile
Lire la suite

De la Chine au Japon

10 Mai 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles, #Billet du jour

L'importante collection d'objets asiatiques du XIXe siècle que possède le musée d'Agen a inspiré aux lycéens du lycée Lomet la réalisation de magnifiques costumes qui seront au centre de l'exposition  «De la Chine au Japon» du Musée des Beaux-Arts (fermé le mardi).

À voir du 13 mai au 19 septembre 2016
Lieu : Musée des Beaux-Arts d’Agen - place Docteur Esquirol - 47916 Agen cedex 9
Tél : 05 53 69 47 23 / Fax : 05 53 69 47 77 - musee@agen.fr

 

De la Chine au Japon
Lire la suite

Kimono

4 Mai 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles, #Lectures textiles, #Billet du jour

Billet complété le 15 07 2020

Demain commence l'exposition consacrée aux kimonos, au Musée départemental du textile, à Labastide-Rouairoux. On pourra y apprécier «la diversité des kimonos japonais dans leurs matières (coton, soie, feuille de bananier, ananas...), leurs motifs et leurs procédés de réalisation et d’impression, notamment sur la période 18801920. Il s’agit de montrer le Japon dans sa diversité textile et culturelle à travers la fabrication et l’utilisation de ces textiles : quotidien, bain, cérémonie… L’exposition propose un voyage dans les fibres textiles utilisées dans les textiles japonais, qu’ils soient urbains ou ruraux, du nord (avec les premiers habitants du Japon, les Aïnus) au sud (avec les îles d’Okinawa) en passant par les centres urbains de Tokyo et les kimonos meisen et bingatas. Une attention particulière est réservée aux coopératives de femmes qui continuent dans certaines îles japonaises de perpétuer l’art du tissage des accessoires du kimono notamment le obi (ceinture large et très longue, faite de tissu). Les kimonos sont mis en regard de représentations de paysages et de motifs du quotidien des Japonais qui influencent la réalisation des textiles (échantillons de tissus, paravents, rouleaux, objets en laque, céramiques, livres illustrés et autres objets).»

On peut lire aussi sur le même sujet le beau livre* «Kimonos» de Sophie Milenovich, designer textile formée à l'École des Arts appliqués Duperré,  qui nous invite en quelque sorte à visiter le kimono de l'intérieur, en démontant ce vêtement en apparence si simple pour en comprendre toute la complexité, et a à examiner de plus près les adaptations européennes, chez Vionnet la couturière, ou Bonnard le peintre, le tout dans un très beau livre, parfaitement illustré.

On peut également coudre soi-même un kimono, soit en s'inspirant des proportions données par Sophie Milenovich dans son livre si on souhaite s'en tenir aux modèles traditionnels, soit en réalisant un vêtement occidental s'inspirant du kimono. À moins que vous ne souhaitiez réaliser un yukata, sorte de kimono d'intérieur, plus simple que le kimono traditionnel.

* Milenovich Sophie - Kimonos - Seuil, 2007

Autre lecture sur le kimono :
Kimono - L'art japonais des motifs et des couleurs - ouvrage collectif dirigé par Anna Jackson, conservatrice du Département des arts asiatiques au Victoria and Albert Museum à Londres - Édition Bibliothèques des arts, 2015 - Ce livre retrace trois cents ans de l'histoire du kimono grâce  à la collection Khalili.

Kimono
Lire la suite

De la machine au corps

29 Avril 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Billet du jour

Combien de machines pour faire nos vêtements ? et quelles machines ? pas seulement les bonnes machines à coudre que nous utilisons pour nos travaux personnels, mais aussi les machines industrielles pour filer, tisser, couper, coudre, assembler. C'est le lien entre toutes ces machines et notre corps qu'explore l'exposition photographique d'Alix Chevillot, à Agen.

Jusqu'au 17 juin 2016 Centre culturel André-Malraux - 6, rue Ledru Rollin - 47000 Agen - Tél. : 05 53 66 54 92

De la machine au corps
Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>