Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Tata-Georgette

Articles avec #explorations textiles tag

Libres comme l'art

16 Juin 2017 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles

«Pour sa 8ème édition à Angers, le musée Jean-Lurçat et de la Tapisserie contemporaine organise et présente l'exposition de la XIè triennale internationale des mini-textiles.Le thème retenu et proposé par l'artiste Pierre Daquin est "Libres comme l'art".

Chaque artiste présente une œuvre faite à partir de fil ou de l'idée de fil, dont la dimension ne doit pas excéder 12 x 12 x 12 cm, en surface ou en volume. Ce format particulièrement petit a été une gageure technique et artistique pour les 460 candidats qui se sont présentés, dont 39%étaient français, 61% étrangers. Ces chiffres soulignent le caractère international de cette manifestation. 69 oeuvres ont été retenues par un jury qui s'est réuni en novembre 2016. Ce jury est composé de Catherine Beloni (artiste), Pierre Daquin (artiste), lluis Campins (directeur du musée Sant Cugat en Espagne), Françoise de Loisy (conservateur en chef aux musées d'Angers), Yves Sabourin (inspecteur de la création artistique chargé de mission pour le textile et l'art contemporain auprès du ministère de la Culture et de la Communication), Carole Simard-Laflamme (artiste) et Arlette Vermeiren (artiste).

Parallèlement à la présentation de cette nouvelle triennale internationale des mini-textiles, les dernières acquisitions de la précédente triennale "Too web or not to web / Trop de toiles ou pas" sont exposées. Ces acquisitions constituent un ensemble de 22 oeuvres, dont 5 généreuses donations. Elles viennent accroître un fonds muséal déjà riche  de plus d'une centaine de "petites" œuvres

Cette triennale d'Angers, née au milieu des années 1960, qui a connu un nouveau souffle à partir de 1986, est à ma connaissance, le seul événement consacré au minitextile en France.

Cela se passe du 10 juin jusqu'au 7 janvier 2018 au Musée Jean-Lurçat et de la Tapisserie contemporaine, à Angers.

Libres comme l'art
Lire la suite

Le Jardin du tisserand

25 Mai 2017 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles

Il y a quelques semaines un sympathique et discret petit musée consacré au fil de soie a ouvert ses portes pour la saison 2017. Quelque part entre Vierzon et Châteauroux, donc pas tout près de Toulouse mais si vous passez par là-bas, il mérite vraiment le détour.

Créé et dirigé par Serge Nadeau depuis 2010, il est installé dans les quatre bâtiments d'un corps de ferme dont chacun abrite une des étapes qui va de la chenille du Bombyx du mûrier au métier à tisser. Soit successivement la magnanerie, la filature, le moulinage et le tissage avec toutes les machines en fonctionnement dont un piquage, acheté à Roanne en 1998, entièrement démonté pour être transporté et remonté sur place, le tout en plusieurs semaines d'un travail méthodique. Avis à ceux qui peinent avec des étagères Ikéa !!! La plantation du mûriers jouxte le musée, pour nourrir les pensionnaires de Serge Nadeau. C'est une halte bien intéressante dans une paisible région rurale où il fait bon randonner. Une autre ressource textile de Saint-Georges-sur-la-Prée, c'est son élevage d'alpagas, mais je ne sais pas s'il est possible de le visiter.

Où : Le Jardin du tisserand - La Métairie du Rozay - 18100 Saint-Georges-sur-la-Prée - tel 02 48 51 48 63

 

Le Jardin du tisserand
Le Jardin du tisserand
Lire la suite

Élégances théâtrales

28 Avril 2017 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles

Vous autres, pauvres humains du XXIe siècle qui allez désormais au théâtre en jean et T-shirt, allez de toute urgence prendre une leçon d'élégance à Labastide-Rouairoux.

Vous y découvrirez qu'au XIXe siècle, le spectacle n'était pas seulement sur la scène du théâtre, mais aussi dans la salle. Toute la bonne société s'y rendait parée de ces plus beaux atours. Ce phénomène ne touchait pas seulement les grandes capitales, mais aussi les villes de province où les théâtres se multiplient, comme Castres ou Albi «où il est de bon ton pour la bonne société de se montrer, [...] pour assister aux représentations théâtrales ou musicales.»

C'est cette ambiance mondaine et festive que retrace l'exposition du Musée départemental du textile de Labastide-Rouairoux «grâce à de nombreux prêts de costumes, décors et accessoires par les musées Goya de Castres, Urbain Cabrol de Villefranche de Rouergue et de collectionneurs particuliers. Tous les métiers du spectacle (décorateur, dessinateur, costumier, brodeur, plumassier…) sont présentés. Deux cantatrices régionales, Emma Calvé et Henriette Baretti, ayant eu une carrière internationale, sont mises à l’honneur.»

Cette exposition donne le la du thème exploré cette année par le Musée départemental du textile : le spectacle, non seulement du côté des acteurs, chanteurs, danseurs, mais aussi du côté des spectateurs.

du 29 avril au 30 novembre 2017

Musée départemental du Textile - Rue de la Rive - 81270 Labastide-Rouairoux
Tél. : 05 63 98 08 60 - musee.textile@tarn.fr

Élégances théâtrales
Lire la suite

bleu comme un mercredi matin

3 Avril 2017 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles

Voilà une excursion bien sympathique en ces temps de vacances scolaires : aller faire un tour à l'atelier-découverte de «Carré bleu de pastel» pour s'initier à la teinture au pastel.  C'est à Roumens, près de Revel où cet atelier a lieu chaque mercredi matin.

 

bleu comme un mercredi matin
Lire la suite

Mode albigeoise

28 Mars 2017 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles, #Musées

Le Musée de la mode d'Albi a plusieurs particularités. Tout d'abord il s'agit d'un musée privé. Et ensuite il ouvre ses portes, chaque année juste le temps d'une exposition thématique. Cette année, son dirigeant Dominique Miraille nous propose «Morceaux choisis», rétrospective des cinq dernières années d'acquisitions et d'expositions.

Cette exposition se tient en plein cœur de la cité albigeoise, dans un ancien couvent datant du XVIIe siècle. C'est dire, si en plus de découvrir les pièces textiles originales, toujours très bien présentées, on évolue dans un cadre historique et prestigieux.

Que vous dire sur cette exposition qui démarre après-demain ? le secret est si bien gardé qu'aucune technique d'investigation n'a pu découvrir le moindre secret. Nada ! donc le mieux est d'y aller voir. Pour l'année prochaine, promis, je mettrai le Canard enchaîné sur le coup...

Du 30 mars au 30 décembre 2017
Lieu : Musée de la Mode - 17 rue de la Souque 81000 Albi

 

Mode albigeoise
Lire la suite

Filer en Ariège

23 Mars 2017 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Ce que fait la main, #Explorations textiles

Quatre vingt  pour cent de la laine produite par les moutons en France est exportée comme matière brute pour être traitée à l'étranger, notamment en Chine. Mais une petite vallée résiste encore et toujours. Cela se passe dans la vallée du Vicdessos, fortement touchée par la désindustrialisation et l'exode rural où trois jeunes fileurs ont repris la vieille filature de Niaux ; ils ont pour cela appris le métier en dépit du fait qu'il n'existe plus aucune formation au métier de fileur en France. 

Faut dire que la laine, avant d'apporter sa chaleur à votre corps, c'est gras, ça pue : il faut donc assurer toutes les étapes de traitement de la laine depuis la laine tondue jusqu'au fil prêt à être filé ou tricoté et c'est à ce jour la seule filature française qui maitrise toutes les étapes de ces divers traitements. Et ils ont la ferme intention de développer leur activité.

Voici un petit reportage bucolique fort bien fait qui vous raconte le renouveaux de la Filature de Niaux.

 

Lire la suite

Trekking de la soie

19 Novembre 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles

Les amateurs de trekking ET de textile vont pouvoir se faire plaisir. En effet, la découverte récente d'un autre trajet qui passait par les montagnes du Tibet, soit sensiblement plus au sud que la route traditionnellement connue pour être la Route de la soie et inscrite au patrimoine mondiale par l'Unesco il y a quelques années. Sans oublier l'itinéraire maritime qui passait par les mers situées au sud du continent asiatique. Et sans oublier que cette antique Route de la soie revient dans l'actualité du monde, comme nous l'explique Jean-Christian Victor dans la vidéo ci-dessous.

À vos crampons pour une cordée avec Tata Georgette ?

Lire la suite

Visite privée urgente

5 Octobre 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Musées, #Explorations textiles

Demain, ne ratez pas la «Visite privée» que Stéphane Bern consacrera au Musée des tissus et des arts décoratifs de Lyon. Un chroniqueur des fastes monarchiques au secours d'un joyau de la République, c'est un comble, non ? parce que même si le MTMAD n'a pas le statut de musée national, il en a largement l'envergure, avec la richesse de ses collections, des pièces uniques au monde. Le sort du MTMAD est pour le moment assez précaire, puisque nous ne savons pas encore comment sera réglé son avenir. Nous attendons avec impatience la décision qui le classera définitivement au rang auquel il doit être, c'est-à-dire un musée national au rayonnement international.

Si vous avez raté des épisodes de cet imbroglio muséographico-culturel-économique-politique, vous trouverez quelques informations ici.

Rendez-vous demain jeudi 6 octobre devant votre télévision à 15h40, sur France2 pour découvrir les coulisses des collections uniques au monde du MTMAD.

Et sinon, après en replay ici.

ps : si vous ne l'aviez pas compris, je suis fan de ce musée, que je ne manque pas de visiter et de revisiter chaque fois que je passe à Lyon ou à proximité.

 

Visite privée urgente
Lire la suite

Printemps de septembre

24 Septembre 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles

Le textile fait peu à peu son nid dans l'art contemporain ainsi que le montre Marion Baruch, sculptrice maintenant octogénaire qui a exploré tout au long de sa trajectoire différents matériaux, comme le bois, le verre, le métal. Mais depuis quelques années c'est le textile qui est le support de son travail, notamment les chutes, les résidus textiles. Tout est motif artistique : la fibre proprement dite, le tombé, en particulier pour les pièces qu'elle récupère dans les ateliers de confection, à partir desquelles Marion Baruch construit une «géométrie molle».

C'est à voir dans le cadre du Printemps de Septembre, jusqu'au 23 octobre 2016. (Du mercredi au dimanche de 12h à 20h - Nocturnes les 23-24 septembre, 1er et 8 octobre jusqu'à 22h30 - Fermeture les lundis-mardis)
Lieu : L’Adresse du Printemps de septembre - 2, quai de la Daurade - 31000 Toulouse

Printemps de septembre
Lire la suite

Patrimoine textile

16 Septembre 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles

Ce weekend, c'est patrimoine ! Il me semble qu'il y aura fort peu de textile au programme cette année, en tout cas dans notre région. On pourra toutefois visiter le Pavillon Mazar, à Toulouse, construit vers 1826 pour servir de marché aux draps, puis il abrita une manufacture de chemises, du temps où il y avait encore de l'industrie textile à Toulouse. Depuis 1997, les vastes locaux de cette construction industrielle héberge le Groupe théâtral Merci.

C'est au 13, rue Sainte-Ursulle. Pour plus de renseignements : cliquez ICI ou ICI.

Patrimoine textile
Lire la suite

Découvertes estivales à Bourgoin-Jallieu

30 Août 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles

Exercice de style proposé à une soixantaine d'artistes : faire des tresses. Cela donne «Avec et sans s'tresses».

Jusqu'au 4 décembre 2016 au Musée de Bourgoin-Jallieu.

Découvertes estivales à Bourgoin-Jallieu
Lire la suite

Découvertes estivales à Lyon

20 Août 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles

Babouches brodées, sandales tressées, chaussons en velours, patik turc tricoté, et bien d'autres encore,  les liens entre chaussures et textiles sont nombreux. Selon ce que nous portons aux pieds, notre démarche a telle ou telle caractéristique et dit beaucoup sur la personne ainsi chaussée. C'est ce que montre la très belle exposition «À vos pieds».

Jusqu'au 30 avril 2017 au Musée des Confluences de Lyon.

Découvertes estivales à Lyon
Lire la suite

Découvertes estivales à Millau

16 Août 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles

L'exposition «Si l'amour m'était conté» propose une plongée dans le monde fabuleux des costumes et accessoires qui ont habillé les acteurs des films inspirés par des contes, comme Peau d'Âne, la Belle au bois dormant, et tant d'autres, sans oublier la Belle et la bête.

Jusqu'au 12 novembre 2016, au Musée de Millau - Place du Maréchal Foch - 12100 Millau

 

Lire la suite

Découverte estivale à Buckingham Palace

28 Juillet 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles

L'exposition «Fashioning a Reign, 90 years of style from the Queen's wardrobe» résume 90 ans de style à travers la garde-robe de la reine exposé à Buckingham Palace à Londres

Jusqu'au 2 octobre 2016

Lire la suite

Découvertes estivales... à Anvers

25 Juillet 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles

La série des découvertes estivales commence avec l'exposition «Game Changers-Réinventer la silhouette du XXe siècle» au Musée de la Mode d'Anvers.

Jusqu'au 14 août 2016

Découvertes estivales... à Anvers
Lire la suite

Suite médiévale

20 Juillet 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles, #Lectures textiles

Certaines troupes de reconstitution médiévale proposent des tournois et toutes sortes d'animations tels que camp militaire médiéval, marché, monastère, métiers, taverne et auberge, saltimbanques, fêtes médiévales et animent ainsi de nombreux lieux de nos vacances.

Les quelques troupes présentées ci-dessous ne sont même pas une brève sélection mais juste un choix arbitraire de ma part : Les Voyageurs du temps : reconstituent le passé de la préhistoire à 1918. Leur lieu d'entreposage doit ressembler à une caverne d'Ali Baba... Le Grand fauconnier : plus spécialisé dans le médiéval et situé à Cordes-sur-ciel, donc un voisin. Les Chevaliers et gentes dames d'Occitanie qui tourne aussi régulièrement dans la région.

D'autres groupes se lancent plutôt dans la compétition sportive comme l'Ost du Griffon noir, à Toulouse ou comme les Becuts de Gascogne qui pratique le behourd et le combat médiéval, et qui d'ailleurs recrute en ce moment des nouveaux participants, si vous êtes tentés par le port de l'armure.

Où trouver des costumes médiévaux ? Certaines de ces troupes louent des costumes, il faut les contacter directement pour plus de précisions. On trouve aussi à Toulouse une boutique de mode médiévale, Apside Clothes située rue Pargaminières - nom de rue qui fait référence à l'activité médiévale de la rue, est-ce un hasard ? - mode médiévale certes élargie au gothique, néo-fantastique, cyberpunk, steampunk, etc.

On peut  coudre soi-même son costume en suivant toutefois les utiles précisions du site «Passion médiévale» qui déborde certes dans le jeu de rôle, la littérature fantastique gothique mais qui est une mine d'informations sur la reconstitution médiévale. La règle de base : éviter les anachronismes (donc pas de zip... pas de vêtement de couleur vive, pas de chaussure à talon aiguille, etc.), soigner les détails, les accessoires.  On peut lire quelques autres conseils très avisés avant de se lancer dans la confection d'un costume médiéval. De même une costumière partage sa grande compétence en ce domaine et dénonce le «merdiéval».

Enfin, on trouve des patrons tout fait, surtout chez les éditeurs anglophones comme McCall, Butterick. Burda fait plus volontiers des costumes de carnaval, donc pas très intéressants pour le médiéval. Il va de soi que les patrons «médiévaux» sont en fait contemporains car le patronnage n'existait pas à l'époque médiévale. En tout cas, on n'en a aucune trace historique.

Et pour finir, voici quelques lectures utiles pour compléter ce billet :

Bon voyage dans le temps !

Suite médiévale
Lire la suite

Tout est calme

23 Juin 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles

Aujourd'hui commence l'exposition «Tout est calme» qui présente les œuvres de Chantal Fochesato, à la Fondation Écureuil, jusqu'au 10 septembre 2016.

Dans la vidéo cì-dessous, Chantal Fochesato explique comment elle est tombée dans l'art contemporain, dans l'art textile en particulier, dans les cartes postales, dans les étiquettes...

Pendant toute la durée de l'exposition, Chantal Fochesato animera des ateliers. Consultez le programme !

Lieu : 42, rue du Languedoc - Toulouse - entrée libre

Lire la suite

Du carcan au confort

7 Juin 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles

Des corsets victoriens aux caleçons griffés par les couturiers contemporains, c'est toute une histoire qu'expose le Victoria & Albert Museum de Londres, celle des sous-vêtements, lingerie intime, dont pendant longtemps il était inconvenant de prononcer le nom dans la conversation. Quant à les montrer, c'est une mode très récente (et pas toujours heureuse...)

Ils y font l'objet de l'exposition «Undressed : a brief history of underwear» qui passe en revue tous les aspects de ce vaste domaine de l'industrie textile : formes, matériaux, couleurs, usages, fabrication, relations avec la mode, stylisme, mais aussi avec la santé, et même avec la moralité. Tout est passé en revue pour notre plus grand plaisir.

À défaut d'aller à Londres, on peut toujours se procurer le catalogue de l'exposition, un livre sur les crinolines, sur le modelage de la silhouette.

Lieu : Victoria & Albert Museum , à Londres (à moins de 2 heures de Toulouse).
Jusqu'au 12 mars 2017

Du carcan au confort
Du carcan au confort
Du carcan au confort
Lire la suite

In the mood for blue

27 Mai 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles

C'est avec les grandes découvertes des XVe et XVIe siècles que l'indigo asiatique est venu détrôner le pastel européen car il est trente fois plus concentré en pigment colorant, l'indigotine, le colorant naturel le plus largement répandu, utilisé depuis des millénaires, inaltérable.

L'exposition «In the mood for blue» présentée par l'Espace Asia résulte de la rencontre entre la couleur indigo et un collectionneur passionné de textiles, Guy Jacqmin, qui dit être tombé dans le textile dès sa plus tendre enfance.

C'est à un vaste périple asiatique qu'il nous convie par la  grande variété de textiles asiatiques teints à l'indigo qu'il a rassemblés,  du châle indien du Punjab, aux vestes paysannes de Thaïlande ou de Chine, aux porte-bébé de Laos, aux ikats de Timor, des manteaux et kimonos japonais. C'est tout un savoir-faire d'artisans anonymes qui nous est ainsi montré, dans de multiples techniques (tissage, broderie, teinture, peinture sur tissu, couture).

J'ai particulièrement admiré une petite veste chinoise d'enfant en dix épaisseurs assemblées, véritable prouesse, quand on sait la difficulté à assembler correctement une seule doublure.

Il ne faut surtout pas craindre de pousser la porte d'Espace Asia où on est fort bien accueilli. D'ailleurs l'Espace Asia nous avait déjà régalées avec une belle exposition consacrée aux ikats. Seule restriction : ne touchez pas...

Et pour prolonger ce voyage dans le bleu, le livre de Catherine Legrand «Indigo» édité par La Martinière sera une ressource précieuse.

Où : Espace Asia - 5, rue Croix Baragnon - Toulouse
Jusqu'au 12 novembre 2016 - Gratuit

«Indigo» de Catherine Legrand - impression japonaise - veste chinoise - porte-bébé chinois avec franges
«Indigo» de Catherine Legrand - impression japonaise - veste chinoise - porte-bébé chinois avec franges
«Indigo» de Catherine Legrand - impression japonaise - veste chinoise - porte-bébé chinois avec franges
«Indigo» de Catherine Legrand - impression japonaise - veste chinoise - porte-bébé chinois avec franges

«Indigo» de Catherine Legrand - impression japonaise - veste chinoise - porte-bébé chinois avec franges

Lire la suite

De la Chine au Japon

10 Mai 2016 , Rédigé par Tata Georgette Publié dans #Explorations textiles

L'importante collection d'objets asiatiques du XIXe siècle que possède le musée d'Agen a inspiré aux lycéens du lycée Lomet la réalisation de magnifiques costumes qui seront au centre de l'exposition  «De la Chine au Japon» du Musée des Beaux-Arts (fermé le mardi).

À voir du 13 mai au 19 septembre 2016
Lieu : Musée des Beaux-Arts d’Agen - place Docteur Esquirol - 47916 Agen cedex 9
Tél : 05 53 69 47 23 / Fax : 05 53 69 47 77 - musee@agen.fr

 

De la Chine au Japon
Lire la suite
1 2 3 4 5 > >>